composition Archives - Joannie Therrien

Tag d'archives pour: " composition "

Comment créer des photos symétriques?

cour intérieure d'un bâtiment photographié en perspective à un seul point de fuite, symétrique de tous les côtés ou presque

On se souvient tous d’avoir étudié la symétrie à un moment ou un autre dans un cours de géométrie. Pourtant, ce n’est pas si fréquent de voir des photographes l’utiliser dans leurs photos.  

Et c’est bien dommage, parce que la symétrie est un outil très puissant pour balancer une composition. En effet, utiliser la symétrie dans une image ajoute automatiquement un effet d’harmonie, de bonnes proportions et d’équilibre à une image. En gros, la symétrie est naturellement associée à la beauté. Donc logiquement, utiliser la symétrie vous permet de faire de belles photos plus facilement.  

Donc, cette semaine, je vous donne mes trucs et astuces pour créer des photos symétriques facilement. En bonus, je vous montre comment obtenir la symétrie parfaite dans Photoshop!  

La symétrie, c’est quoi? 


La symétrie fait référence à une ligne qui sépare un objet ou un paysage, bref, un sujet, en deux parties. Si les deux côtés du sujet sont une copie miroir l’un de l’autre, on dira de ce sujet qu’il est symétrique.

La ligne qui sépare le sujet en deux est appelée l’axe de symétrie. 

Il y a plusieurs types de symétrie, mais pour le bien de ce tutoriel, on va se concentrer sur les deux types principaux : 

  • La symétrie verticale, lorsque l’axe de symétrie est perpendiculaire à l’horizon.
  • La symétrie horizontale, lorsque l’axe de symétrie est parallèle à l’horizon.

Comment créer une symétrie verticale ? 

Si vous n’avez jamais tenté de créer de la symétrie en photo auparavant, vous pouvez débuter par des exercices simples pour aiguiser votre perception. 

Il suffit de regarder autour de vous, à l’intérieur ou à l’extérieur pour découvrir tout ce qui pourrait avoir un axe de symétrie, comme le dos d’une chaise de salle à manger, les carreaux d’une fenêtre, une double porte, et ainsi de suite. 

Ensuite, zoomez ou rapprochez-vous en gardant l’appareil bien droit.

Lorsque votre oeil sera plus entraîné, vous pouvez également créer une symétrie verticale en photographiant une personne au visage symétrique de face.

Le photographe Oleg Dou a d’ailleurs créé une série de photos assez irréelles en transformant des photos de portrait en personnages parfaitement symétriques à l’allure bizarre, que vous pouvez voir sur son site web.

Vous pouvez aussi tenter de placer un sujet en plein centre d’un décor symétrique, tel une allée, un escalier, et ainsi de suite. 

gros plan de l'eau d'une piscine avec les lignes au fond qui créent la symétrie
Un garçon se tient debout au centre d'une fenêtre symétrique

Comment créer une symétrie horizontale ?

Comme pour la symétrie verticale, vous pouvez entraîner votre oeil à détecter la symétrie horizontale dans les objets de votre environnement.  

Cela peut être les volets d’une fenêtre, le motif d’un vêtement, ou encore plus facile, un sujet réfléchi dans de l’eau, sur une table en verre ou un miroir sur le sol.  

Bâtiment réfléchi dans l'eau calme parfaitement symétrique
Paysage reflété dans l'eau calme

Symétrique, mais pas plate : la perspective à un point de fuite 

L’équilibre et l’effet de calme créé par une photo parfaitement symétrique sont un couteau à double tranchant. En effet, malgré son esthétique, la photo peut facilement devenir ennuyeuse et perdre l’attention du spectateur.  

Pour ajouter du dynamisme à une photo, vous pouvez essayer de créer une perspective à un point de fuite. C’est quoi ça?  

Grosso modo, la perspective à un point de fuite se produit lorsque l’appareil photo est parfaitement aligné à un sujet perpendiculaire. Cela crée alors des lignes de fuites qui convergent toutes vers un même endroit dans le cadrage.

schéma illustrant le principe des lignes convergentes et des points de fuite

Si vous placez ce sujet au centre de ces lignes convergentes obliques, la composition sera particulièrement forte, à la fois symétrique (ou pas!) et dynamique.  

Cour intérieure d'un bâtiment photographié en contre plongée vers le ciel en perspective à un seul point de fuite, démontrant une symétrie quasi parfaite de tous les côtés

Le réalisateur de The Shining et Orange mécanique, Stanley Kubrick, est reconnu pour son usage fréquent de la perspective à un point de fuite. Vous pouvez d’ailleurs voir plusieurs exemples tirés de son oeuvre dans cette vidéo.  

Pas symétrique? Pas grave : créez la symétrie dans Photoshop 


Lorsque la photo a le potentiel d’être symétrique, mais ne l’est pas tout à fait, il est possible et relativement simple de forcer la symétrie avec Photoshop. Je l’ai d’ailleurs fait dans un précédent tutoriel sur le photomontage, que vous pouvez voir ici.  

Maintenant, pour savoir comment faire pour forcer la symétrie de l’environnement avec Photoshop, lisez ce qui suit!  

Étape 1 : choisir la bonne photo 


Pour un effet réaliste, choisissez une image dans laquelle la lumière est assez douce et frontale. Pourquoi? Parce que si la lumière semble venir beaucoup plus d’un côté que l’autre, l’effet sera très bizarre à la fin. Les gens ne sont pas dupes : sans savoir ce qui cloche, ils vont percevoir que quelque chose ne va pas. 

Dans l'exemple ci dessous, l'ombre du sujet est disparue. Les empreintes dans le sable sont également éclairées à l'envers sur le côté droit de l'image.

Donc, pour l'exercice, j'ai opté pour une photo avec un éclairage beaucoup plus doux et frontal, pour qu'on n'y voit que du feu!

Étape 2 : créer des guides 

Pour vous assurer de créer la symétrie parfaite, vous pouvez créer des guides dans Photoshop, qui serviront d’axe de symétrie.  

Pour se faire, allez dans le menu affichage > nouvelle disposition des repères. Dans la boîte de dialogue, cochez l’option colonnes et entrez le chiffre 2 dans le champ de nombre.  

Assurez-vous de supprimer toutes les données qu’il pourrait y avoir dans les autres champs (largeur et gouttière), et gardez les options marges et rangées décochées.  

Appuyez sur enter ou cliquez sur OK pour valider. Cela va vous donner un repère sur lequel la moitié copiée pourra s’attacher, pour faciliter l’alignement et la sélection.  

Étape 3 : sélectionner, copier et inverser la moitié choisie 

Avec l’outil rectangle de sélection (raccourci clavier M), dessinez un rectangle autour de la moitié que vous désirez copier. Ce sera facile grâce aux guides créés à l’étape précédente.  

Puis, dupliquez la sélection sur un nouveau calque avec le raccourci clavier command - J (PC : CTRL - J).  

Enfin, pour transformer la sélection, activez l’outil de transformation manuelle avec le raccourci clavier command - T (PC : CTRL - T). Une fois l’outil activé, faites un clic droit sur la partie à inverser et cliquez sur l’option symétrie axe horizontal. 

Étape 4 : positionner la moitié copiée 

En tenant la touche shift enfoncée, glissez la moitié copiée de l’autre côté de la photo. Vous pourriez avoir besoin de baisser l’opacité du calque pour mieux positionner la partie copiée. 

Étape 5 : Enlever l’excédent avec un masque de fusion  

Ajoutez un masque de fusion à la moitié copiée. Vous pouvez le faire en cliquant sur l’icône de masque en bas au centre du panneau des calques. Puis, il suffit de peindre avec un pinceau noir sur le masque pour cacher les parties non désirées. Je recommande un pinceau assez doux.  

Étape 6 : Finaliser l’image avec les outils de correction  

Dans notre exemple, la moto occupait beaucoup de place sur la version symétrique, de sorte que le masque n’a pas suffi à enlever toutes les parties indésirables. Vous pouvez donc utiliser l’outil tampon ou l’outil correcteur pour terminer le travail.  

J'ai aussi décidé d'éclaircir le coin en bas à gauche pour que la luminosité s'agence mieux à l'autre côté avec l'outil courbe et en peignant en noir avec le pinceau doux sur  le masque de fusion.

Conclusion  


Bref, la symétrie est un excellent outil pour ajouter de l’équilibre et de l’intérêt à votre composition.  

Lorsque vous vous exercez à trouver la symétrie dans votre environnement, focalisez votre attention sur les objets du quotidien.  

Puis, lorsque vous voyez la symétrie tout autour de vous, commencez à intégrer des personnes dans vos images, essayez la perspective à un point ou créez une fausse symétrie dans Photoshop.  

Vous aimeriez relever le défi de la symétrie? Faites votre meilleure image et partagez là sur le Lab des Photographes inspirés! Pas encore membre? Inscrivez-vous en cliquant ici puis répondez aux trois questions!  

J’ai hâte de voir vos belles photos!  

Bon shooting!  

Votre inspiratrice,

Joannie 


à propos de moi

Plusieurs années après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi! 

5 trucs pour améliorer votre composition!

Est-ce qu’il vous arrive de vous retrouver devant une photo qui avait tout pour réussir, mais qui est restée un peu BOF? 

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi vos photos n’attirent pas l’attention? 

Si oui, vous allez adorer le thème de la semaine! Cette semaine, je vous donne mes trucs les plus utiles pour améliorer votre composition! 


Truc numéro 1 : gardez la ligne d’horizon droite!
 

Imaginez entrer dans une maison et voir un plancher qui penche! Vous allez vous sentir en déséquilibre, n’est-ce pas? Ça ne sera pas agréable. 

C’est exactement ce que ressentent vos spectateurs lorsqu’ils voient une photo «croche».

Mais comment s’assurer d’avoir un horizon droit? 

D'abord, activez la grille dans votre viseur. Ainsi, vous allez voir tout de suite si l’horizon n’est pas droit. Vous pouvez aussi valider le tout en affichant le niveau dans votre appareil. Si la ligne d’horizon n’est pas visible, utilisez les lignes verticales comme repères (les arbres, les édifices, etc).

Grille dans le viseur d'un appareil nikon

Mais si l’horizon n’était pas droit à la prise de vue ou que la ligne d’horizon semble courbée, voici quoi faire!

Premièrement, activez la correction de l’objectif dans votre logiciel de traitement. Cet outil permet d’éliminer les défauts de l’objectif quand votre photo a l’air bombée.

Panneau de Correction de l'objectif dans Lightroom

Ensuite, dans l'outil transformation, vous pouvez  corriger les perspectives s’il y a lieu. C'est très utile surtout en architecture lorsque les verticales ne sont pas droites. 

Module de transformation de Lightroom

Deuxièmement, utilisez l’outil de recadrage pour faire tourner votre photo jusqu’à qu’elle ait l’air bien droite! 

Outil de recadrage de Lightroom


Truc numéro 2 : utilisez la règle des tiers!
 

Vous avez probablement déjà entendu parler de la fameuse règle des tiers. Mais qu’est-ce que c’est exactement? 

La règle des tiers divise une image en 9 parties égales, avec deux lignes verticales et deux lignes horizontales, comme une grille de tic-tac-toe.

La règle des tiers veut que les points les plus forts de l’image se trouvent sur les lignes et au croisement des lignes de tiers. 

Donc, essayez de placer votre sujet principal ou la ligne d’horizon sur la ligne de tiers. En portrait, placez l’oeil le plus net au croisement des lignes. 

Si vous avez de la difficulté à visualiser la règle des tiers, vous pouvez aussi utiliser les outils de recadrage de vos logiciels de traitement. Ils ont souvent une grille pour vous aider à mieux visualiser la règle des tiers! 

Photo recadrée selon la règle des tiers dans Lightroom


Truc numéro 3 : Simplifiez! 

Avez-vous déjà eu besoin d’expliquer ce que vous avez photographié? C’est poche! Mais pourquoi ça arrive?

Si vous devez expliquer ce que vous avez photographié, c’est parce que le sujet principal de votre photo n’est pas évident.

Quand vous décidez de prendre une photo, posez-vous la question : «qu’est-ce que je veux montrer?». 

Puis, simplifiez. Avant de prendre votre photo et de vous en aller, demandez-vous ce que vous pouvez éliminer de votre photo. 

Ensuite, vous pouvez: 

  • Vous rapprocher de votre sujet
  • Zoomer quitte à remplir le cadre presque uniquement avec ce sujet
  • Rendre l’arrière-plan plus flou
  • Vous déplacer et changer l’angle de l’appareil pour éliminer les distractions


Il y a plein de solutions possibles! Mais le principe est simple : si ça n’ajoute rien à la photo…enlevez-le! 

Voici un exemple de photo simplifiée par la composition. Dans la première photo, la fenêtre est une distraction. Alors, je me suis déplacée de l'autre côté de la rue pour avoir un arrière-plan plus uniforme.

Photo de modèle sur la rue avec une fenêtre derrière elle qui dérange la composition
Photo de modèle sur la rue devant un mur de couleur et texture neutre et uniforme


Truc numéro 4 : faites des compositions équilibrées

Avez-vous déjà utilisé la règle des tiers, pour ensuite constater que votre photo n’est pas tellement mieux? 

La vérité est que la règle des tiers n’est pas parfaite. Parfois, de placer le sujet au tiers de la photo crée du vide inutile. Tout le «poids» dans l’image se retrouve d’un seul côté. 

Pour régler le problème, on ajoute alors un autre élément dans l’image pour redonner de l’équilibre à la photo.

Comment fonctionne l'équilibre en composition? Voici quelques exemples.

Pour la première photo prise par Robert Lukeman, la cascade est très à droite dans le cadrage. Par contre, son «poids» est balancé avec celui du ciel, qui a autant d’intérêt et occupe autant d’espace, du côté opposé.

Photo d'une cascade au coucher du soleil par Robert Lukeman

Pour la deuxième photo, prise par David Marcu, le lac et la montage sont de la même taille et sont placés de façon presque symétrique de part et d’autre de la diagonale centrale. Encore une fois, un équilibre parfait! 

Photo d'un lac dans les montages, par David Marcu

Pour la troisième photo, il y a un bel équilibre entre les tons clairs et foncés. La moto prend beaucoup d’espace, mais la personne à côté en plus des rochers vient équilibrer la composition. Remarquez aussi comme l’espace entre les sujets et les côtés de la photo est pratiquement identique!

Photo d'un motard et sa moto en silhouette sur le bord de l'eau au coucher du soleil, par harley davidson

Comment appliquer l'équilibre à vos images? 

Pensez en termes de grand vs petit, vertical vs horizontal, ombre vs lumière, intérêt primaire et secondaire, emplacement dans le cadrage. Essayez de vous positionner de différentes façons pour créer de l’équilibre! 

Insert Video


Truc numéro 5 : encadrez vos sujets! 

Avez-vous déjà entendu parler du cadre dans le cadre? 

Cette technique de composition est très simple. Le but est d’utiliser des éléments du décor pour encadrer votre sujet. 

De cette façon, vous empêchez au regard de vos spectateurs de se «sauver» en dehors de votre photo! Cool, non? 

Vous pouvez utiliser toutes sortes de choses pour encadrer vos sujets : les bâtiments, les arbres, du feuillage, etc. 

Voici quelques exemples, de Nathan Dumlao, Benjamin Suter et Ole Witt ! 

Rocher encadré par des rochers sur la plage, par Nathan Dumlao
Piéton encadré par les édifices et les lignes au sol dans une grande ville américaine, par Benjamin Suter
Chalet dans les montages encadré par les branches enneigées d'un connifère, par Ole Witt

Conclusion

Bref, il y a une tonne de façons d'améliorer votre composition. 

Dans cet article, j'ai inclus les trucs et astuces qui m'ont le plus aidé à avoir des photos mieux cadrées qui ont plus d'impact! 

J'espère que cet article vous aidera à faire de meilleurs photos! 

N'hésitez pas à me partager vos astuces préférées dans les commentaires! 

Sur ce, je vous dit à bientôt, et bonnes photos! 


à propos de moi

Plusieurs années après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!