composition Archives - Joannie Therrien

Archives de catégorie pour \ " composition "

5 trucs pour améliorer votre composition!

Est-ce qu’il vous arrive de vous retrouver devant une photo qui avait tout pour réussir, mais qui est restée un peu BOF? 

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi vos photos n’attirent pas l’attention? 

Si oui, vous allez adorer le thème de la semaine! Cette semaine, je vous donne mes trucs les plus utiles pour améliorer votre composition! 


Truc numéro 1 : gardez la ligne d’horizon droite!
 

Imaginez entrer dans une maison et voir un plancher qui penche! Vous allez vous sentir en déséquilibre, n’est-ce pas? Ça ne sera pas agréable. 

C’est exactement ce que ressentent vos spectateurs lorsqu’ils voient une photo «croche».

Mais comment s’assurer d’avoir un horizon droit? 

D'abord, activez la grille dans votre viseur. Ainsi, vous allez voir tout de suite si l’horizon n’est pas droit. Vous pouvez aussi valider le tout en affichant le niveau dans votre appareil. Si la ligne d’horizon n’est pas visible, utilisez les lignes verticales comme repères (les arbres, les édifices, etc).

Grille dans le viseur d'un appareil nikon

Mais si l’horizon n’était pas droit à la prise de vue ou que la ligne d’horizon semble courbée, voici quoi faire!

Premièrement, activez la correction de l’objectif dans votre logiciel de traitement. Cet outil permet d’éliminer les défauts de l’objectif quand votre photo a l’air bombée.

Panneau de Correction de l'objectif dans Lightroom

Ensuite, dans l'outil transformation, vous pouvez  corriger les perspectives s’il y a lieu. C'est très utile surtout en architecture lorsque les verticales ne sont pas droites. 

Module de transformation de Lightroom

Deuxièmement, utilisez l’outil de recadrage pour faire tourner votre photo jusqu’à qu’elle ait l’air bien droite! 

Outil de recadrage de Lightroom


Truc numéro 2 : utilisez la règle des tiers!
 

Vous avez probablement déjà entendu parler de la fameuse règle des tiers. Mais qu’est-ce que c’est exactement? 

La règle des tiers divise une image en 9 parties égales, avec deux lignes verticales et deux lignes horizontales, comme une grille de tic-tac-toe.

La règle des tiers veut que les points les plus forts de l’image se trouvent sur les lignes et au croisement des lignes de tiers. 

Donc, essayez de placer votre sujet principal ou la ligne d’horizon sur la ligne de tiers. En portrait, placez l’oeil le plus net au croisement des lignes. 

Si vous avez de la difficulté à visualiser la règle des tiers, vous pouvez aussi utiliser les outils de recadrage de vos logiciels de traitement. Ils ont souvent une grille pour vous aider à mieux visualiser la règle des tiers! 

Photo recadrée selon la règle des tiers dans Lightroom


Truc numéro 3 : Simplifiez! 

Avez-vous déjà eu besoin d’expliquer ce que vous avez photographié? C’est poche! Mais pourquoi ça arrive?

Si vous devez expliquer ce que vous avez photographié, c’est parce que le sujet principal de votre photo n’est pas évident.

Quand vous décidez de prendre une photo, posez-vous la question : «qu’est-ce que je veux montrer?». 

Puis, simplifiez. Avant de prendre votre photo et de vous en aller, demandez-vous ce que vous pouvez éliminer de votre photo. 

Ensuite, vous pouvez: 

  • Vous rapprocher de votre sujet
  • Zoomer quitte à remplir le cadre presque uniquement avec ce sujet
  • Rendre l’arrière-plan plus flou
  • Vous déplacer et changer l’angle de l’appareil pour éliminer les distractions


Il y a plein de solutions possibles! Mais le principe est simple : si ça n’ajoute rien à la photo…enlevez-le! 

Voici un exemple de photo simplifiée par la composition. Dans la première photo, la fenêtre est une distraction. Alors, je me suis déplacée de l'autre côté de la rue pour avoir un arrière-plan plus uniforme.

Photo de modèle sur la rue avec une fenêtre derrière elle qui dérange la composition
Photo de modèle sur la rue devant un mur de couleur et texture neutre et uniforme


Truc numéro 4 : faites des compositions équilibrées

Avez-vous déjà utilisé la règle des tiers, pour ensuite constater que votre photo n’est pas tellement mieux? 

La vérité est que la règle des tiers n’est pas parfaite. Parfois, de placer le sujet au tiers de la photo crée du vide inutile. Tout le «poids» dans l’image se retrouve d’un seul côté. 

Pour régler le problème, on ajoute alors un autre élément dans l’image pour redonner de l’équilibre à la photo.

Comment fonctionne l'équilibre en composition? Voici quelques exemples.

Pour la première photo prise par Robert Lukeman, la cascade est très à droite dans le cadrage. Par contre, son «poids» est balancé avec celui du ciel, qui a autant d’intérêt et occupe autant d’espace, du côté opposé.

Photo d'une cascade au coucher du soleil par Robert Lukeman

Pour la deuxième photo, prise par David Marcu, le lac et la montage sont de la même taille et sont placés de façon presque symétrique de part et d’autre de la diagonale centrale. Encore une fois, un équilibre parfait! 

Photo d'un lac dans les montages, par David Marcu

Pour la troisième photo, il y a un bel équilibre entre les tons clairs et foncés. La moto prend beaucoup d’espace, mais la personne à côté en plus des rochers vient équilibrer la composition. Remarquez aussi comme l’espace entre les sujets et les côtés de la photo est pratiquement identique!

Photo d'un motard et sa moto en silhouette sur le bord de l'eau au coucher du soleil, par harley davidson

Comment appliquer l'équilibre à vos images? 

Pensez en termes de grand vs petit, vertical vs horizontal, ombre vs lumière, intérêt primaire et secondaire, emplacement dans le cadrage. Essayez de vous positionner de différentes façons pour créer de l’équilibre! 

Insert Video


Truc numéro 5 : encadrez vos sujets! 

Avez-vous déjà entendu parler du cadre dans le cadre? 

Cette technique de composition est très simple. Le but est d’utiliser des éléments du décor pour encadrer votre sujet. 

De cette façon, vous empêchez au regard de vos spectateurs de se «sauver» en dehors de votre photo! Cool, non? 

Vous pouvez utiliser toutes sortes de choses pour encadrer vos sujets : les bâtiments, les arbres, du feuillage, etc. 

Voici quelques exemples, de Nathan Dumlao, Benjamin Suter et Ole Witt ! 

Rocher encadré par des rochers sur la plage, par Nathan Dumlao
Piéton encadré par les édifices et les lignes au sol dans une grande ville américaine, par Benjamin Suter
Chalet dans les montages encadré par les branches enneigées d'un connifère, par Ole Witt

Conclusion

Bref, il y a une tonne de façons d'améliorer votre composition. 

Dans cet article, j'ai inclus les trucs et astuces qui m'ont le plus aidé à avoir des photos mieux cadrées qui ont plus d'impact! 

J'espère que cet article vous aidera à faire de meilleurs photos! 

N'hésitez pas à me partager vos astuces préférées dans les commentaires! 

Sur ce, je vous dit à bientôt, et bonnes photos! 


à propos de moi

Plusieurs années après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi! 

Réussir vos photos de spectacle : tout ce que vous devez savoir pour des photos de shows qui ROCKENT

Quand j’ai commencé la photographie, il était tout à fait naturel pour moi de me lancer dans les photos de spectacle. Comme j’étais une musicienne passionnée, je faisais partie de tous les spectacles, et mes amis étaient, évidemment, des musiciens. Ainsi, la photo est devenue une fichue bonne excuse pour passer plus de temps avec mes amis et de joindre l’utile à l’agréable.

Mais, je me suis vite rendu compte que les photos de spectacle, c’est drôlement chiant! Les réglages sont difficiles à maîtriser, et on se retrouve la plupart du temps avec des photos floues, mal exposées, et remplies de bruit numérique. Ajoutez à cela des fans punk qui adorent se bousculer entre eux, des sujets rockeurs remplis d’énergie qui courent partout, et l’éclairage plutôt ordinaire des clubs et bars du coin… Bref, ce n’est pas évident.

Avec le temps, par contre, j’ai pu développer mes habiletés en photo de spectacle en photographiant d’abord de petits concerts locaux, puis plusieurs événements d’envergure, notamment le gala de l’ADISQ, le Festival d’Été de Québec, le Festivent de Lévis, ainsi que des groupes bien connus tels que Mumford and Sons, One Republic, etc.

Aujourd’hui, je vous donnerai donc tous mes meilleurs trucs pour réussir vos photos de spectacles, ainsi que quelques conseils pour accéder à vos bands favoris! Prêt? C’est parti!

La base des photos de spectacle : mes conseils au niveau de l’équipement

C’est n’est pas l’appareil photo qui fait une bonne photo, mais bien le photographe. Je suis tout à fait d’accord avec cette expression…sauf en photo de spectacle!

Pourquoi? Parce que les photos de spectacles doivent être prises dans des conditions très difficiles. D’abord, parce que l’éclairage est généralement très faible. Ensuite, parce que vos sujets bougent énormément. En plus, vous n’avez pas droit à votre trépied ni votre flash.

Alors, si votre rêve était de devenir photographe de spectacle en utilisant votre iPhone, je vous suggère de changer de plans de carrière!

Mais alors, comment s’en sortir si vous n’avez pas tout l’équipement dernier cri? Voici quelques pistes de solution.

Votre appareil photo

La première chose à considérer, c’est votre appareil photo. Est-ce que vous pouvez utiliser un format raw? Si oui, utilisez-le.

Ensuite, testez les capacités de votre appareil en ISO élevé. Jusqu’où pouvez-vous aller sans que vos photos de spectacle soient trop granuleuses? Prenez note de cette donnée, et ne vous gênez pas pour vous en servir. Plus votre appareil performe avec des valeurs ISO élevées, mieux ce sera.

Un autre fait à considérer serait l’étanchéité de votre boîter. Parce que oui, il va vous arriver de recevoir des éclaboussures si vous commencez dans les bars. En concert extérieur, vous n’êtes pas nécessairement à l’abri de la pluie non plus. Avec un boîtier relativement étanche, vous aurez l’esprit tranquille. Si votre boîtier ne possède pas cette caractéristique, ayez sous la main une petite serviette.

Votre objectif

Ensuite, s’il y a une chose absolument cruciale en photo de spectacle, c’est bien l’ouverture maximale de votre objectif. Souvent, les objectifs de kit ont une ouverture variable se situant entre f/3.5 et f/5.6.

Ceci veut dire que lorsque vous zoomez, votre ouverture maximale change… ce qui peut vous donner envie de vous arracher les cheveux de sur la tête! Mon conseil serait de vous procurer un objectif qui a au moins une ouverture maximale fixe, puisque vous vous faciliterez énormément la tâche si vous utilisez le mode manuel.

Si vous pouvez mettre la main sur un objectif à grande ouverture, entre f/1.4 et f/2.8, ce serait encore mieux! Je vous entends déjà dire « oui, mais, les objectifs à grande ouverture, c’est tellement cher! ».

Pas toujours! Je vous suggère fortement de vous procurer un objectif 50mm F/1.8. La version Canon se trouve pour 175$ et la Nikon est disponible pour 250$. Pour un objectif de cette qualité, le prix est incroyable!

Vous pouvez aussi fouiller dans les groupes Facebook ou les sites de revente pour des objectifs de seconde main. Vous en trouverez certainement à très bon prix!

Votre carte mémoire

Ayez avec vous une carte mémoire performante.

Comme vous allez photographier en format RAW, vos photos prendront beaucoup d’espace sur votre carte. Pour vous assurer de ne pas vous en inquiéter, une carte d’au moins 32Go est le strict minium.

Il m’est déjà arrivé de dépasser la capacité en une soirée!

Assurez-vous également que votre carte mémoire ait une bonne vitesse d’écriture : cela vous sera très utile si vous utilisez le mode rafale. Ma suggestion serait la carte Sandisk extrême pro, qui a un excellent rapport qualité-prix. 

Les réglages essentiels pour réussir vos photos de spectacle

Nous avons parlé de l’équipement idéal à avoir pour vous aider à faire de belles photos de spectacle. Mais si vous n’avez pas tout cet équipement, pas de panique! Voici les réglages que vous devriez utiliser pour réussir vos photos de spectacle!

Quel mode de prise de vue utiliser en photo de spectacle?

Personnellement, j’utilise le mode manuel. C’est ce mode qui me permet d’arriver à chaque fois au résultat auquel je m’attendais, puisque je contrôle tous les réglages moi même. Cela peut sembler intimidant de gérer tous les réglages en même temps, mais vous verrez qu’avec les conseils que je vous donne ici, c’est beaucoup moins compliqué!

Photo de spectacle: le seul type de photo qui dépend de l’ISO

Le conseil que je donne habituellement pour l’ISO est de le garder le plus bas possible…sauf en photo de spectacle!

En fait, la raison est simple. Comme vos sujets bougent beaucoup et que l’éclairage est généralement très faible, vous ne pourrez pas utiliser une vitesse lente pour capter la lumière. Sinon, bonjour les photos floues!

En plus, si vous n’avez pas nécessairement une grande ouverture sur votre objectif, cela peut devenir un gros casse-tête.

Alors voici mon conseil : commencez avec un ISO d’environ 1600 à 2000, qui est une bonne moyenne pour vous donner de la flexibilité dans vos autres réglages.

À partir de là, si vos photos sont floues ou trop sombres, ne vous gênez pas pour l’augmenter, dans les limites du raisonnable.

Si jamais vous trouvez difficile de gérer l’exposition des photos avec tous les réglages, essayez d’utiliser l’ISO automatique.

La vitesse d’obturation en concert

La vitesse d’obturation à utiliser en photo de spectacle varie énormément selon le genre de concert que vous photographiez. Un spectacle de jazz n’impliquera pas autant de mouvement qu’un show de death métal! 

Mon conseil est de commencer avec une vitesse d’environs 1/200 de secondes. Ce sera facile de vous ajuster à partir de là. Votre but est de figer le mouvement des musiciens autant que possible!

L’ouverture : plus elle est grande, mieux c’est!

Chaque petit rayon de lumière est crucial en photo de spectacle. Donc, essayez de garder votre ouverture au maximum (f/1.8-2.8-3.5…). Cela permettra à votre objectif de laisser entrer plus de lumière dans votre appareil. Il sera donc plus facile pour vous de réussir vos photos!

Mise au point : que faire avec des sujets en mouvement?

Comme vos sujets se déplaceront beaucoup sur scène, utilisez le mode d’autofocus continu. De plus, sélectionnez vous-même votre point d’autofocus. Ceci empêchera l’appareil de faire accidentellement la mise au point sur le micro plutôt que le visage du chanteur, par exemple.

La balance des blancs : quoi faire lorsque la couleur de l’éclairage change continuellement?

Normalement, le choix du mode de balance des blancs se fait en fonction de la couleur de l’éclairage utilisé. Mais que devriez-vous faire lorsque la couleur de l’éclairage change constamment?

Premièrement, quoi qu’il arrive, prenez vos photos en RAW. Ceci vous facilitera grandement la vie, peu importe le résultat de votre balance des blancs, puisque vous pourrez tout retoucher après coup.

En ce qui concerne le mode de balance des blancs, il y a essentiellement deux solutions possibles. Pour avoir des couleurs aussi fidèles à la réalité que possible, essayez de demander à l’éclairagiste de vous montrer son éclairage principal avant le début du concert. Ensuite, faites un réglage manuel de votre balance des blancs en utilisant un élément noir, blanc ou gris sur la scène comme référence.

Si vous ne réussissez pas à faire de l’éclairagiste votre meilleur ami, utilisez simplement la balance des blancs automatique.

En photo de spectacle, la balance des blancs peut se corriger à l'infini après la prise de vue, surtout si vous photographiez en RAW. En plus, il n'y a pas de bonne ou mauvaise façon de traiter vos images : tout dépend de votre créativité. Dans ce cas ci, mon originale est au centre, et j'ai changé la balance des blancs sur les deux autres images.

Comment composer vos photos de spectacle

La composition est très importante en photo de spectacle. Vous pouvez vous contenter de l’aspect technique de la photographie de concerts. Par contre, si vous voulez vous différencier des autres photographes qui seront présents au même concert que vous, il faudra en faire un peu plus! Voici donc mes conseils de composition en photo de spectacle!

Le groupe en entier

La photo du groupe en entier est une photo classique à avoir si vous devez faire un reportage du spectacle. Elle permet du même coup de mettre en valeur la mise en scène. Cette photo peut être très facile à faire, ou très difficile, en fonction de la taille de la scène. Si la scène est très grande, essayez de prendre la photo d’un peu plus loin, et assurez-vous de garder un horizon droit.

Souvent, il faut s'éloigner pour avoir la photo du groupe en entier. À gauche, j'ai photographié les Hay Babies depuis les côtés de la salle, avec un téléobjectif. À droite, The Franklin Electric, que j'ai photographié à partir de la mezzanine.

Les chanteurs

Lorsque vous photographiez un chanteur, il y a essentiellement deux choses à surveiller. Premièrement, évitez de prendre toutes vos photos à partir du centre de la scène avec votre appareil incliné vers le haut. Vous aurez des photos de trou de nez assez peu flatteuses. Pour cette raison, essayez de vous éloigner du chanteur en prenant vos photos depuis les côtés.

Ensuite, portez attention au micro. Celui-ci cache le visage de votre sujet et tend à projeter des ombres indésirables. Pire encore, certains chanteurs hip-hop ont la fâcheuse habitude de tenir leur micro à l’envers et de se cacher entièrement le visage.

Il y a deux solutions possibles : prendre vos photos de côté, ou simplement guetter les moments où le chanteur éloignera le micro de son visage, soit pour faire réagir la foule, prendre son souffle, ou chanter une note difficile.

Sur la photo de gauche, il fallait attendre le bon moment pour déclencher l'appareil afin de bien voir le visage d'Infrak. À droite, j'ai pris la photo depuis les coulisses, pour capter l'interaction entre Souldia et son public.

Les guitaristes

Pour photographier les guitaristes, il y a deux règles à garder en tête. Premièrement, les guitaristes plus connus sont souvent commandités par des fabricants de guitares.

Il est donc essentiel de voir la marque de la guitare, qui se trouve sur la tête de l’instrument. Donc, dans la mesure du possible, ne coupez pas la tête de la guitare!

Deuxièmement, les guitaristes sont particulièrement en mouvement, surtout lors des solos. Restez à l’affût lors des solos de guitare et anticipez les mouvements signature comme les sauts, les guitares en l’air, etc.

Sur la photo de gauche, Keith Urban a donné une solide performance! À droite, le bassiste de Your Favorite Ennemies en pleine action.

Les batteurs

Les batteurs peuvent être difficiles à photographier, car ils sont souvent cachés derrière la batterie et on peine à les voir, tout court, surtout s’ils sont sur une plateforme surélevée.

Essayez de photographier le batteur depuis les côtés de la scène, ou attendez entre 2 chansons. Comme c’est lui qui s’occupe de donner le signer aux autres musiciens, vous le verrez probablement plus facilement à ce moment-là.

Certains batteurs, comme les guitaristes, ont leurs mouvements signature. Essayez de les immortaliser!

Sur la photo de gauche, le batteur nous fait une superbe démonstration d'un de ses mouvements signature. À droite, j'ai profité d'un moment entre deux chansons pour capturer le superbe sourire du batteur alors qu'il riait avec un autre membre du groupe.

Les interactions entre les musiciens

Soyez attentif au mouvement des musiciens sur la scène. Si vous voyez le chanteur s’approcher du guitariste par exemple, soyez prêt à capturer une interaction entre eux. Vos photos dégageront beaucoup plus d’émotion!

Marie-Mai et Fred St-Gelais au Festivent de Lévis, que j'ai pu photographier en vitesse avant de sortir de la zone des médias. 

Le public : sans eux, il n’y aurait pas de spectacle

Ne négligez pas le public lorsque vous faites de la photo de spectacle. Ils sont responsables de l’ambiance, et leur présence peut donner lieu à plusieurs moments très intéressants.

Prenez des photos des interactions entre le groupe et le public.

Prenez des photos des gens qui chantent à l’unisson ou qui prennent des photos avec leur téléphone! Vous aurez des compositions très intéressantes!

À gauche, j'ai vécu l'un de plus grand avantages des spectacles locaux : les artistes connaissent leur public, ce qui laisse place à des interactions particulièrement amicales! À droite, je n'ai pas pu m'empêcher de prendre cette photo des plus grandes fans de Mumford & Sons, qui avaient bricolé un drapeau du Québec à l'occasion du spectacle.

Photographier des spectacles d’envergure : comment accéder à vos artistes préférés

Si vous débutez en photographie de spectacle, commencez par photographier vos amis musiciens lorsqu’ils se produisent dans de petites salles ou des bars. Vous n’aurez pas de restrictions au niveau du nombre de chansons et vous pourrez prendre des photos depuis les côtés de la scène, ou même sur la scène, directement. Ceci vous permettra d’améliorer vos compétences et de monter votre portfolio.

Ensuite, essayez de proposer vos services à un promoteur d’événement. Les concours entre groupes de musique s’échelonnent souvent sur plusieurs semaines et vous donneront plusieurs opportunités de photographier des tonnes d’artistes différents.

Lorsque votre portfolio est bien garni, trouvez des sites web d’actualité musicale et proposez vos services comme photographe et critique musical.

Selon la notoriété du site, ils auront accès à des spectacles de plus ou moins grande envergure et pourront vous fournir un accès privilégié. C’est ainsi que j’ai commencé. Attention cependant, la plupart d’entre eux n’ont pas de budget pour payer les photographes. Vous devrez donc, très probablement, shooter gratuitement.

Vous pouvez aussi, à la limite, lancer votre propre blogue d’actualité musicale. Ceci vous donnera plus facilement un accès média pour les plus gros concerts lorsque votre site aura une bonne notoriété.

Conclusion

Bref, si vous êtes un grand fan de musique, apprendre à réussir vos photos de spectacle peut être extrêmement gratifiant, surtout qu'il s'agit d'un type de photographie qui n'est pas toujours facile à maitriser. 

Par contre, nous avons vu aujourd'hui plusieurs trucs pour vous aider à faire de superbes photos de spectacles, remplies d'émotion et d'intensité. 

Je vous ai d'abord suggérer d'opter pour un appareil photo performant en haut ISO et un objectif à grande ouverture, pour mettre toutes les chances de votre côté. 

Ensuite, je vous ai donné les réglages de base que j'utilise à chaque fois pour vous aider à commencer. Pour vous faire un petit rappel : utilisez le mode manuel, l'ouverture maximale de votre objectif et une vitesse suffisante pour figer le mouvement de vos sujets (autour de 1/200 de seconde).  Si vous ne voulez pas vous casser la tête avec l'ISO, utilisez l'ISO automatique. La mise au point continue vous permettra d'avoir des photos bien nettes. Pour le reste, tant que vous photographiez en RAW, tout ira bien!

Enfin, je vous ai donné tous mes trucs pour obtenir de belles compositions, pour tous les types de photos de spectacle, que ce soit avec les groupes complets, les chanteurs, guitaristes et batteurs...sans oublier le public!

Sur ce, je vous dit à la prochaine...et bonnes photos!


à propos de moi

Trois ans après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!