Comment réussir vos photos pour Noël! - Joannie Therrien

Comment réussir vos photos pour Noël!

L’année tire déjà à sa fin, et qui dit fin de l’année dit Noël! 

Et Noël vient toujours avec son lot de beaux moments, de souvenirs qu’on veut immortaliser! Que ce soit un enfant qui découvre ses cadeaux ou qui s’assoit sur les genoux du Père-Noël, les décorations lumineuses ou le toast porté à la fin du réveillon, les raisons de faire de belles photos à Noël sont nombreuses.

Mais, alors qu’on veut tous prendre de belles photos durant les fêtes, s’exécuter est loin d’être aussi simple.

On fête le soir et les lumières tamisées du sapin, bien que charmantes, n’aident pas notre appareil à saisir l’instant! 

Alors, que faire pour réussir ses photos à Noël?

Dans l’article de cette semaine, je vous présente mes meilleurs conseils pour réussir vos photos à Noël! 

Notez que ces trucs sont aussi applicable à tout moment de l’année dans les situations de faible lumière, que ce soit un anniversaire, un mariage, ou tout autre événement! 

Enfin, je dois vous faire un aveux. Je suis la pire des cordonnières mal chaussées quand vient le temps de prendre des photos de famille. Ainsi, plusieurs photos de cet article de sont pas de moi et proviennent de banques d’images. 

Maintenant que les disclaimers sont faits, allons-y! 

Pssst! L'article a aussi un compagnon vidéo! Le voici! 


Conseil numéro 1 : utilisez une grande ouverture


Lorsqu'on fait des photos de noël, la premier problème qu’on rencontre, c’est de manquer de lumière pour exposer les photos correctement. La façon la plus sure de réussir des photos bien exposées, nettes et de bonne qualité, c’est de commencer par choisir une ouverture aussi grande que possible. 

Ainsi, plus de lumière entrera par l’objectif pour atteindre le capteur de l’appareil, mettant toutes les chances de votre côté.

Pour ce faire, choisissez le mode manuel (M) ou le mode priorité à l’ouverture (A ou Av) sur votre appareil. Puis, utilisez la molette de contrôle et tournez là jusqu’à ce que vous arriviez au maximum, avec le plus petit nombre possible, par exemple f/3.5. Si vous avez la chance de posséder un objectif à grande ouverture, comme le 50mm f/1.8 par exemple, vous aurez encore plus de facilité! 

Attention cependant! Plus l’ouverture utilisée est grande, plus la zone de netteté dans l’image sera courte. Cela veut donc dire que vous pourriez prendre un portrait et vous retrouver avec un seul des deux yeux qui soit net! Si c’est le cas, fermez légèrement l’ouverture, jusqu’à arriver à un résultat satisfaisant.

En plus d'avoir plus de lumière sur le capteur, vous aurez de beaux flous d'arrière-plan! Profitez-en pour créer du bokeh intéressant en plaçant votre sujet devant l'arbre de Noël!

Et si vous n’avez pas de mode manuel ou priorité ouverture sur votre appareil? Le mode scène portrait sur les appareil compacts utilise généralement une grande ouverture. Le mode chandelle ou anniversaire pourrait également faire le travail.


Conseil numéro 2 : assurez-vous d’avoir une vitesse d’obturation assez rapide… mais pas trop!

Une fois que votre appareil est en mode Manuel ou Priorité ouverture et que vous avez sélectionné une grande ouverture, il faut s’assurer de ne pas avoir de flou de mouvement. 

Le flou de mouvement, c’est ce qui se produit lorsque votre appareil capte la photo plus lentement que votre sujet ne bouge. Résultat, votre photo est floue. D’ailleurs, si vous voulez voir les effets du flou de mouvement, je vous invite à consulter cet article.

Assurez-vous d’avoir une vitesse d’au moins 1/60 seconde. Cela vous permettra de tenir votre appareil à main levée et de photographier des sujets immobiles sans avoir de flou de mouvement. En mode manuel, vous pourrez programmer cette vitesse. En mode priorité à l’ouverture, il faudra choisir un ISO assez haut pour que l’appareil n’ait pas besoin de descendre la vitesse.

Si vous photographiez des enfants surexcités, la vitesse à privilégier sera beaucoup plus rapide. Je vous recommande un minimum de 1/125 ou 1/250. Il faudra tester au préalable pour vous assurer que c’est suffisant. Après tout, je ne connais pas vos enfants! 

L’idée est d’avoir la vitesse juste assez rapide pour figer le mouvement des sujets, mais sans plus. Car plus la vitesse est rapide, moins il y a de lumière qui entre dans l’appareil, et plus c’est difficile d’exposer correctement 😉

Assurez-vous d'avoir une vitesse d'obturation assez rapide pour figer le mouvement des enfants! 

Conseil numéro 3 : L’ISO est votre allié. Utilisez-le!

Oui, l’ISO crée du bruit numérique. Oui, il réduit un peu la qualité des images. Mais en photographie, il faut parfois faire des compromis. Les photos en basse lumière nous oblige à faire des compromis. 

Alors, une fois que vous avez une grande ouverture et que vous avez déterminé la vitesse minimale à atteindre pour figer le mouvement de vos sujets, il est temps de déterminer l'ISO

Si vous êtes en mode manuel, faites plusieurs essais à différents ISO jusqu’à ce que l’exposition de votre photo semble bonne. Référez vous à l’histogramme ou au posemètre de l’appareil pour en avoir le coeur net. 

Si vous êtes en priorité vitesse, augmentez l’ISO jusqu’à ce que votre appareil vous donne automatiquement la vitesse minimale que vous visez. 

Cette image remplie d'émotion nous fait vite oublier le bruit numérique causé par l'ISO élevé. Entre une photo floue ou mal exposée et un peu de bruit, je préfère de loin la deuxième option 😉

Conseil numéro 4 : Utilisez la bonne balance des blancs et faites vos photos en Raw.

À Noël, les lumières dans la maison auront toutes sortes de teintes différentes. Pour éviter de vous retrouver avec des visages oranges, je vous conseille d’utiliser le pré-réglage de balance des blancs au tungstène. 

Cependant, comme ce préréglage ne sera probablement pas exact, prenez vos photos en Raw. Vous pourrez ainsi parfaire les couleurs au traitement dans le logiciel de votre choix.

Dans cette photo, l'éclairage provient de plusieurs sources différentes. D'où l'importance de choisir la bonne balance des blancs et de pouvoir l'ajuster au post-traitement.

Conseil numéro 5 : et le flash dans tout ça?

Certains me diront «ne serait-il pas plus simple de juste activer mon flash»?. La réponse est…non. 

Si vous souhaitez conserver l’ambiance dans vos photos et éviter de les gâcher avec un éclair de flash trop blanc, trop fort, il vaudrait mieux ne pas utiliser le flash direct de votre appareil. 

Par contre, si vous possédez un flash cobra, il peut vous aider énormément! Personnellement, j’utilise le Nikon Sb-910 et il ne m’a jamais déçu! 

Bref, voici comment utiliser le flash cobra durant le temps des fêtes! 

Étape 1 : suivre les conseils 1 à 4

Eh oui! Si vous voulez conserver l’ambiance dans vos images autant que possible, vous devez d’abord capturer cette ambiance comme s’il n’y avait pas de flash. Ainsi, vous devez programmer les paramètres de votre appareil comme si vous n’utilisiez pas de flash. Il n’est pas obligatoire d’exposer parfaitement la photo. L’idée est d’avoir assez de lumière ambiante pour que votre flash ne soit pas la seule source de lumière dans la photo!  

D’ailleurs, je trouve qu’il est plus facile de travailler au flash lorsque l’appareil est en mode manuel!

Voici la photo de départ, sans flash. La photo est sous-exposée, mais ce n'est pas grave puisque c'est le flash qui compensera pour le reste. La photo a été prise à F/1.8, 1/60 seconde, ISO 2000. 

Étape 2 : Pointez votre flash ailleurs que sur votre sujet

L’idée ici est d’envoyer la lumière du flash vers un mur ou un plafond de couleur neutre. Pourquoi de couleur neutre? Parce que si votre mur est d'une couleur vive, la lumière de votre flash prendra cette couleur et ce n'est pas souhaitable.

De cette façon, vous aurez une plus grande source de lumière qui sera plus flatteuse pour vos sujets. En procédant de cette manière, vous pouvez également mieux contrôler la direction de votre éclairage pour imiter l’ambiance de la scène. 

Voici un exemple. Dans cette première photo, j’ai utilisé le flash direct.

Voici maintenant la même photo, avec mon flash déporté derrière moi. Remarquez comme les ombres et lumières sont beaucoup moins marquées  dans cette image: 

Étape 3 : Assurez-vous que votre flash soit de la bonne couleur!
 

Souvent, les lumières à l’intérieur sont très jaunes ou oranges. Le flash nu, lui, est très bleu en comparaison. Si vous le laissez tel quel, le mélange de flash et de l’éclairage ambiant sera très laid. Remarquez la couleur bleue sur le dessus des boites cadeaux :

Pour éviter cela, utilisez un gel orange. Votre flash cobra venait probablement avec cet accessoire. Sinon, je recommande cet ensemble de gels correcteur de Rogue. Ils sont faciles à installer et peu chers!

Étape 4 : Réglez la puissance du flash

Maintenant, allumez votre flash et sélectionnez le mode TTL. Dans ce mode, le flash envoie un petit éclair de flash très rapide juste avant la photo. Cet éclair est invisible à l’oeil nu. C’est ce petit éclair de flash qui permet au flash cobra de déterminer quelle puissance utiliser pour les photos. 

Le mode TTL est donc une sorte de mode automatique intelligent qui fonctionne généralement très bien sans intervention du photographe. 

Toutefois, si vous trouvez que le flash est trop fort, utilisez la correction d’exposition de votre flash à environ -1 EV.  

Après avoir suivi ces étapes, il sera impossible de déceler qu’un flash a été utilisé dans vos photos! 

Conclusion

À l’approche des fêtes, je souhaite de tout coeur que cet article vous aidera à capturer de magnifiques souvenirs de Noël! 

En résumé, nous avons vu que pour réussir vos photos en faible lumière, il vous faut 3 ingrédients essentiels : une grande ouverture, une vitesse assez rapide (mais pas trop) et un ISO relativement élevé. 

Normalement, si vous suivez ces conseils, vous arriverez probablement à des paramètres qui ressemblent à une ouverture entre 1.8 et 3.5, une vitesse de 1/60 seconde et plus, et un ISO entre 1000 et 2000. Utilisez le mode de balances des blancs tungstène et faire vos photos en raw si possible.

Si vous utilisez un flash cobra, pointez le vers un mur ou un plafond de couleur neutre pour obtenir un éclairage plus doux et moins direct. Utilisez le mode TTL et n’hésitez pas à utiliser la correction d’exposition sur votre flash pour réduire l’intensité! 

Enfin, je terminerais en vous disant de ne pas oublier de vivre l’instant présent! Après tout, les photographes officiels de la soirée peuvent s’amuser, eux aussi! 

À très bientôt, et joyeuses fêtes! 


à propos de moi

Trois ans après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!