La sensibilité ISO : un grand déterminant de qualité d’image! - Joannie Therrien

La sensibilité ISO : un grand déterminant de qualité d’image!

Imaginez cette situation : vous venez d'acheter un superbe appareil réflex. Le soir, après le travail, vous décidez d'aller tester votre nouvelle acquisition et de faire quelques clichés à l'extérieur.

De retour à l'ordinateur, vous regardez vos première images et...déception totale! Vos photos semblent recouverte d'une pelletée de sable! Granuleuses à souhait, elles vous font penser aux photos prises avec votre téléphone cellulaire.

Mais comment est-ce possible? Comment se fait-il que l'appareil tant vanté par vos amis photographes et le vendeur en boutique vous donne de tels résultats?

Avant de retourner votre appareil photo au magasin, lisez ce qui suit! En effet, nous parlerons aujourd'hui d'un paramètre photo très important, d'un outil génial qui peut malheureusement vous causer bien des soucis lorsque mal utilisé: la sensibilité ISO.

J'ai déjà brièvement discuté de la sensibilité ISO dans l’article sur l’exposition. Nous avons vu que pour une même vitesse et une même ouverture, une sensibilité ISO plus élevée nous donnera plus de lumière, et vice versa.

Rappelez vous l’exemple du salon de bronzage avec Charlotte, jeune fille à la peau pâle et Jasmine, sa copine au teint foncé! L'ISO est donc un bon outil pour obtenir plus de lumière, mais n'est pas sans conséquences! Pour en savoir plus, c'est par ici...

À quoi sert la sensibilité ISO?

Pour comprendre l'ISO, il serait pertinent que je vous explique ce qui se passe dans l'appareil photo lorsque la sensibilité ISO est augmentée. Lorsque la lumière touche le capteur numérique de l'appareil photo, un signal électrique est produit. C'est ce signal qui donnera l'information nécessaire à l'appareil photo pour transformer la lumière en pixels et donner naissance à une photo. Quand on augmente la sensibilité ISO, on augmente en réalité ce signal électrique. Ainsi, si la lumière vient à manquer, le fait d'augmenter le signal nous permettra de produire une photo quand même.

Donc, la sensibilité ISO sert  à donner à votre appareil plus de sensibilité à la lumière lorsque vous avez atteint les limites de ce qui était possible avec votre ouverture du diaphragme et votre vitesse d’obturation.

Par exemple, si vous faites une photo à l’intérieur sans flash, que vous avez conservé une vitesse d’au moins 1/60 de secondes pour faire votre photo pour éviter le flou de bougé, que vous avez l’ouverture maximale possible de votre objectif (disons f/5.6) et que malgré cela, vous manquez toujours de lumière pour une exposition correcte, alors l’ISO volera à votre secours pour combler le manque de lumière.

Génial! Alors, vous n’avez qu’à le mettre toujours au maximum et vous n’aurez plus jamais de problème, n’est-ce pas? Malheureusement, c’est loin d’être aussi simple…

Quelle est la différence entre une sensibilité ISO plus basse et une sensibilité ISO plus élevée?

Comme je l’ai expliqué dans les articles précédents à propos du triangle d'exposition, chacun des paramètres fondamentaux de l’ouverture ont une contrepartie. L’ISO ne fait pas exception à la règle.

Alors que l’ouverture influence également la profondeur de champ et que la vitesse d’obturation influence aussi le mouvement dans la photo (flou ou figé), l’ISO influence la quantité de bruit sur vos photos. Plus la sensibilité ISO est élevée, plus le bruit sera présent.

Le bruit, c’est en fait un amalgame de petits points parasites causé par l’amplification du signal électrique qui se charge de transformer la lumière qui arrive sur le capteur en pixels. En gros, ça a pour conséquence de rendre la photo plus granuleuse, de diminuer la netteté et les détails...bref, notre pelletée de sable sur la photo! Cet effet est surtout apparent dans les zones de couleur sombres, ou uniformes...ou tout simplement partout, si l'ISO est encore plus élevé.

Cette photo a été prise avec un réglage d’ISO très élevé, à cause de la lumière très faible dans la salle. Remarquez les petits points plus ou moins foncés qui se retrouvent partout dans l’image. Ceux-ci donnent une apparence granuleuse à la photo, enlevant du détail. ISO 6400, f/2.8, 1/30 seconde.

Comment le bruit numérique arrive-t-il sur vos photos?

Comme vous l’aurez compris, le bruit n’a rien à voir avec le son. Mais je vais vous donner une métaphore qui vous fera sans doute mieux comprendre la notion du bruit.

Supposons que vous décidez d’enregistrer avec votre cellulaire le contenu d’une conférence à laquelle vous assistez pour rédiger un article à son sujet plus tard, et que vous ne pouvez pas prendre de notes parce qu’il fait trop noir dans la salle.

Vous entendez bien, mais vous êtes un peu trop loin de la scène pour votre téléphone. Arrivé à la maison, vous écoutez l’enregistrement et vous n’entendez pas bien. Alors, vous augmentez le volume. Là vous entendez mieux, mais il n’y a qu’un petit ennui : il y a un bruit de fond un peu dérageant dans votre enregistrement qui en diminue la qualité.

En photo, le même phénomène se produit avec la sensibilité ISO. Disons que vous faites une photo de la même conférence. Vous ne pouvez pas utiliser de flash car c’est interdit. Vous utilisez l’ouverture maximale de votre zoom, à f/5.6, et une vitesse de 1/60 de secondes, parce que votre trépied ne rentrait pas entre les bancs de la salle mais, vous voulez une photo nette quand même. Alors, vous montez le “volume“ (l’ISO) mais malheureusement, cela crée de petits points de diverses couleurs sur vos photos, la rendant un peu granuleuse, et de ce fait, de qualité moindre. 

Comment modifier la sensibilité ISO?

Le réglage de l’ISO sera disponible dans les modes créatifs, c’est à dire le mode P (programme), Tv ou S (pour Time value ou Shutter), Av ou A (pour Aperture value ou Aperture) et M (Manuel).

Sur la plupart des appareils, vous allez avoir deux options. Soit vous devrez accéder à un menu pour aller modifier l’ISO, ou encore, tout simplement appuyer sur le bouton ISO et tourner une molette de contrôle. Votre appareil photo vous donnera alors le choix entre automatique et des valeurs situées entre 100 et 6400 ISO en général, parfois plus pour les appareils plus sophistiqués.

Il existe même un appareil photo qui permet d'utiliser un ISO de 3  280 000 (oui, trois millions deux cent quarte-vingt mille!). Je vous invite d'ailleurs à visiter cet article de Peta Pixel, où on présente l'appareil photo en question et ses capacités avec ISO élevé. Vous verrez des exemples concrets de l'effet d'un ISO aussi élevé sur vos photos!

Quand utiliser la sensibilité ISO?

Si je résume mes exemples précédents, on peut conclure que l’ISO est en fait un outil très utile lorsqu’on se trouve dans des situations de faible luminosité, car il nous donne un peu plus de flexibilité pour prendre nos photos à main levée, ou à plus grande vitesse, sans nécessairement être forcé d’utiliser la plus grande ouverture possible. Par exemple, dans un concert, une sensibilité ISO plus élevée est indispensable pour nous donner la liberté artistique recherchée. Si vous faites des photos d’événements sportifs à l’intérieur ou de soir, vous aurez certainement besoin d’augmenter l’ISO également. Il faut simplement être conscient des désavantages de la sensibilité ISO sur la qualité des images. Ceci dit, il ne faut pas virer fou non plus. Si la photo est destinée à aller sur internet en petit format, la perte de qualité sera peu perceptible.

Sur ces deux images prises lors de prestations musicales, l’ISO est ce qui m’a permis de figer le mouvement des guitaristes, malgré la faible luminosité. ISO 1000, f/2.8, 1/125 seconde (gauche) et ISO 2000, f/2.8, 1/320 seconde (droite). Remarquez que le bruit numérique est bien contrôlé et difficile à percevoir.

Sur ces deux images prises lors de prestations musicales, l’ISO est ce qui m’a permis de figer le mouvement des guitaristes, malgré la faible luminosité. ISO 1000, f/2.8, 1/125 seconde (haut) et ISO 2000, f/2.8, 1/320 seconde (bas). Remarquez que le bruit numérique est bien contrôlé et difficile à percevoir.

Mot de la fin

En conclusion, la sensibilité ISO est souvent un paramètre oublié en relation avec l'exposition ainsi que la qualité des images.

Nous avons vu que l'ISO sert à amplifier la sensibilité du capteur à la lumière et qu'il permet de combler le manque de lumière. Lorsque vous avez atteint les limites de votre appareil photo en terme d'ouverture et de vitesse, selon la situation de prise de vue, la sensibilité ISO peut vous aider à combler vos besoins de lumière pour obtenir la bonne exposition.

Par contre, nous avons aussi vu que que la sensibilité ISO causait du bruit, un effet indésirable rendant les photos plus granuleuses et moins nettes. L'exemple du Nikon D5 était frappant à cet égard.

Finalement, nous avons aussi appris dans quelles situations l'ISO était un outil indispensable, pour les photos de spectacle, entre autres. Bref, cet article, je l'espère, aura permis de clarifier l'origine de certains problèmes de photos de moindre qualité, même dans les appareils les plus avancés. N'hésitez pas à me laisser vos impressions dans les commentaires! Surtout, n'oubliez pas qu'il n'y a aucune mauvaise questions et que je suis toujours disponible pour vous aider à devenir un meilleur photographe! 

À la prochaine, et bonnes photos!  


à propos de moi

Trois ans après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!