Devriez-vous choisir le format Raw ou le Jpeg? Y-a-t-il vraiment un format meilleur que l'autre? La réponse est ici!

Raw ou Jpeg…telle est la question!

Raw ou Jpeg? À un moment ou un autre de votre cheminement comme photographe, vous ferez face à cette question. Vous entendrez toutes sortes de débats à savoir pourquoi l’un est meilleur que l’autre pour des tas de raisons, un peu comme le débat apple contre PC. Mais quelles sont donc les réelles différences entre les deux formats? Pourquoi est-ce important? Qu’est-ce que ça change? C’est ce que j’ai bien l’intention de démystifier.

L’essentiel du JPEG

Lorsque vous achetez un appareil photo, le format de fichier par défaut est le jpeg. La raison est fort simple : la majorité des gens souhaite avoir une photo déjà prête à être utilisée directement à sa sortie de l’appareil photo et éviter d’avoir à la « développer » ou de se casser la tête avec des logiciels de traitement, qu’ils connaissent peu ou pas du tout.

Le procédé de « développement » est très rapide lorsque vous utilisez le format JPEG. Dès que vous appuyez sur le déclencheur, la photo se dirige directement vers la mémoire tampon de l’appareil photo et y reçoit un certain développement, qui est propre à chaque marque d’appareil photo ainsi qu’au style d’image que vous avez choisi dans votre appareil photo.

Vous avez probablement déjà aperçu la mention « standard » ou « portrait » quelque part sur l’écran de votre appareil en vous demandant de quoi si s’agissait. Il s’agit en fait d’un pré-réglage que vous pouvez choisir pour que l’appareil photo traite votre jpeg.

Appelé picture control chez Nikon et style d’image chez Canon, ce menu vous permet de choisir un préréglage de traitement photo pour vos jpegs ainsi que vous vidéos. Chacun de ces préréglages sont expliqués dans votre manuel de l’utilisateur. Vous pouvez également les modifier à votre guise.

Avec ce traitement, l’appareil photo modifiera la netteté, les contrastes, la luminosité et enverra ensuite le fichier compressé (dont il a éliminé l'information superflue) vers la carte mémoire.

Vous pourrez alors le lire sur votre ordinateur, votre téléphone, votre tablette et le partager sur le web avec vos amis. Par contre, il faut garder à l’esprit que la photo originale, celle qui existait avant ce traitement express, est disparue et irrécupérable.

Vous pouvez modifier le fichier JPEG après la prise de vue, mais jamais avec autant de possibilités qu’avec le raw. Vous avez aussi probablement déjà entendu parler de la notion de plage dynamique dans le débat du raw contre le jpeg. La plage dynamique définit la quantités de tons existant dans une photo. En jpeg, plusieurs de ces tons disparaissent, vous donnant moins de détails que dans un fichier raw.

Qu’est-ce que le raw?

Les fichiers raw sont des versions non compressées et non modifiées de toute l’information provenant du capteur numérique par rapport à l’image capturée.

Les fichiers raw contiennent donc une série de codes indiquant la couleur de chaque pixel et sa position dans la photo, entre autres.

Si le jpeg était un gâteau, le raw serait la recette. Vous pouvez modifier la recette à l’infinie avant de faire cuire le gâteau final.

Mais lorsque votre gâteau sort du four, il est trop tard. On peut lui ajouter du glaçage, mais le gâteau en soi restera le même, de la même façon qu’on peut ajouter des modifications à un jpeg mais on ne peut pas enlever le traitement initial qui a été fait.

D’ailleurs, comme une recette, le raw a besoin de plusieurs éléments avant de devenir un gâteau. Il faut pouvoir le cuisiner. Et notre cuisine, c’est le logiciel de traitement, comme celui qui vient avec votre appareil photo, ou un plus sophistiqué, comme Lightroom, Camera Raw ou Capture One.

Les deux plus grands logiciels de traitement raw sont Capture One (gauche) et Lightroom (droite).

Grâce à ces logiciels, vous pouvez modifier la photo de façon non destructive jusqu’à l’obtention d’un résultat satisfaisant avant de pouvoir la publier sur le web, ou l’imprimer. C’est à cause de cette flexibilité et cette quantité significativement supérieure d’information que le raw est supérieur au JPEG… et aussi beaucoup plus lourd : on parle de 3 à 4 fois plus lourd qu’un jpeg.

Dans quelles situations est-il préférable d’utiliser le raw?

Si le format raw est nettement supérieur au jpeg à cause de sa flexibilité et la quantité d’information qu’il contient, il n’est pas forcément adapté à tous les utilisateurs ni à toutes les situations. Il n’est pas question d’un débat apple contre PC, où on risque de se retrouver face à des tas de problèmes d’incompatibilité si on veut utiliser les deux en même temps! Certaines situations se prêtent mieux au jpeg et d’autre au raw.

La photo de reportage

Si vous faites de la photo de reportage, vous serez confronté à de nombreuses situations qui risquent d’être changeantes en terme d’éclairage, de compositions, de couleurs et de sujets. Votre but est de saisir les moments, au fur et à mesure qu’ils se présentent.

Dans ce type de situation où il faut réagit rapidement, même les professionnels peuvent rater leur exposition. On ne peut pas mettre sur pause le moment parfait où la maman de la mariée versera une larme en apercevant sa fille avec sa robe pour régler parfaitement notre exposition.

En utilisant le format raw, vous vous donnez une bouée de secours qui vous permettra de réparer certaines imperfections de la prise de vue au traitement. Bref, si les mariages, le journalisme ou  les événements vous intéressent, alors le raw est pour vous!

Cette photo a été prise avec une légère surexposition (gauche). L’image semble délavée. Il n’a pas été très difficile de ramener la bonne exposition dans Lightroom, sans perte de qualité (photo de droite)

Cette photo a été prise avec une légère surexposition (haut). L’image semble délavée. Il n’a pas été très difficile de ramener la bonne exposition dans Lightroom, sans perte de qualité (bas)

Vous avez besoin d’une plus grande plage dynamique

La plage dynamique, comme nus avons vu au débit de cet article, fait référence à la quantité de tons disponibles dans une image. Si vous faites de la photographie de paysages, de nature, d’architecture ou de n’importe quel genre de photographie qui implique des scènes contrastées avec beaucoup de nuances, le raw sera votre meilleur ami, car il vous permettra d’obtenir beaucoup plus de détails dans toutes les zones de votre image. Vous aurez ainsi du détail dans les ombres et les autres lumières, et plus de couleurs avec lesquelles travailler.

Dans quelles situations est-il préférable d’utiliser le jpeg?

Vous devez avoir des photos prêtes immédiatement

Si vous prenez des photos dans le but de les publier le jour même, soit parce que vous couvrez un événement pour la presse, pour avoir quelque chose pour alimenter les médias sociaux d’une entreprise pendant que le sujet est chaud, ou encore pour avoir des images disponible rapidement pour permette à un client de les choisir, alors le format jpeg vous sera plus utile.

Par contre, si vous souhaitez quand même conserver la flexibilité du raw pour retravailler vos photos favorites plus tard, vous pouvez alors utiliser l’option raw+jpeg. Attention cependant : assurez vous d’avoir sous la main quelques cartes mémoire de rechange!

Vous prenez des photos pour le web ou autre plus petit format

Une photo pour un catalogue de produits qui seront seulement affichés sur le web ne nécessitent pas de traitement très étendu pour faire le travail. Après tout, ces images ne sont pas affichées en très grand format et la différence ne sera pas perceptible.

Comme vous aurez besoin de plusieurs photo, les retoucher individuellement serait une perte de temps. Mon conseil : photographiez en jpeg, mais assurez vous d’Avoir une exposition correcte et une bonne température de couleur (voir balance des blancs).

Vous n’avez pas assez d’espace

De nos jours, le prix du stockage de fichiers sur tout support confondu est très abordable et ne devrait pas être un facteur déterminant pour votre choix entre le jpeg et le raw.

Cependant, je vous promet qu’il vous arrivera une situation où vous aurez oublié votre plus grosse carte mémoire dans votre ordinateur et que vous vous retrouverez sur le terrain toute la journée avec votre petite carte de 8Go.

Si vous craignez de manquer d’espace pour stocker vos précieux souvenirs (ou pire, les photos de votre client), utilisez le format jpeg.

Pour usage personnel

Même pour les professionnels, certaines photos ne valent pas la peine d’être prises en raw.

Par exemple, j’organise parfois un petit Photo Booth lors de mes réunions de famille. J’imprime les photos immédiatement, et mes proches repartent avec un souvenir de leur soirée.

Dans ce cas, le format raw n’est pas nécessaire. Même chose pour un barbecue ou un souper d’anniversaire… je ne prévois pas retoucher et exposer ces photos! Bref, connaissez votre public et l’utilisation que vous souhaitez faire de vos photos : la décision viendra facilement.

Vous utilisez le mode rafale

Si vous prenez souvent des photos en mode rafale pour des photos sportives, par exemple, il serait préférable d’utiliser le jpeg.  Comme le format de fichier est plus léger, il remplira moins rapidement la mémoire tampon de votre appareil. Vous aurez ainsi accès à la vitesse de rafale optimale de votre appareil.

En conclusion

Nous avons vu que les deux formats de fichier les plus utilisés en photographie ont tous les deux leur raison d'être, leurs avantages et leurs inconvénient. Comme dans plusieurs aspects de la photographie, la réponse au débat du raw contre le jpeg reste vague : ça dépend.

Le jpeg sera votre allié sur vous souhaitez avoir une solution simple, rapide et compacte. Si vous faites des photos qui doivent êtres prêtes à être publiées tout de suite, si vous avez besoin de plus petits fichiers ou si vous ne prévoyez pas de retouche étendue, le jpeg sera plus adapté à vos besoin.

Le raw, de l'autre côté, est beaucoup plus flexible. Il sera un meilleur choix si vous prévoyez faire beaucoup de retouche, devez récupérer des imperfections au niveau de l'exposition, ou maximiser la plage dynamique de votre photo.

J’espère vous avoir éclairé au sujet du fameux débat du raw contre le jpeg. Comme vous avez pu le constater, il n’y a pas de réel vainqueur entre les deux : tout dépend de l’usage que vous en faites!

Sur ce, n'hésitez pas à me laisser vos questions en commentaires et à partager cet article si il vous a aidé!

À la prochaine, et bonnes photos!


à propos de moi

Trois ans après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!