La profondeur de champ : pour un arrière-plan flou…ou pas!

La profondeur de champ : pour un arrière-plan flou…ou pas!

Avez vous déjà voulu créer de magnifiques photos avec un bel arrière-plan flou? Créer le look minimaliste commun à tous les plus beaux portraits? Ou juste enlever un élément de distraction dans l’arrière plan?

Vous est-il déjà arrivé de rater une photo parce que votre sujet n'était pas assez net, ou du moins, pas au complet?  

Pour obtenir de la netteté dans votre image, aux endroits prévus, il faut d’abord être au courant d’un concept fondamental dont vous avez certainement déjà entendu parler: la profondeur de champ.

Pour tout savoir sur cette notion fondamentale en photographie, lisez ce qui suit!

(pour la vidéo, par ici!)

Qu’est-ce que la profondeur de champ? 

La profondeur de champ correspond à la zone dans l’image qui est nette, ou «au focus». Elle peut être plus longue, ou plus courte, en fonction de différents facteurs.

Peut importe la photo, il y aura toujours des zones plus nettes et d’autres moins. La différence de netteté peut soit être très marquée, ou presque imperceptible. Ces zones moins nettes se situent devant ainsi que derrière le sujet.

Lorsque la zone de netteté est courte, on parlera de faible profondeur de champ. À l’opposé, la nous avons une grande zone de netteté, alors on parlera de grande profondeur de champ.

Trois facteurs influencent la profondeur de champ : l’ouverture du diaphragme, la distance entre la caméra et le sujet, et la longueur focale de votre objectif. Voici quelques explications qui vous aideront à mieux comprendre.

Comment contrôler la profondeur de champ avec l’ouverture?

L’ouverture du diaphragme fait référence à l’ouverture par laquelle passe la lumière, à travers l’objectif, pour ce rendre au capteur. C’est probablement la manière la plus facile de contrôler la profondeur de champ. La règle à retenir est très simple. Plus le nombre f est grand, plus il y a de profondeur de champ. Plus le nombre f est petit, moins il y a de profondeur de champ.

Si vous voulez avoir du flou d’arrière plan, vous voudrez avoir un faible profondeur de champ. Pour avoir une faible profondeur de champ, utilisez une grande ouverture, donc un petit nombre f, comme 1.4, 2, 2.8, etc.

Si, à l’inverse, vous ne voulez pas avoir de flou d’arrière plan, avoir toute la scène nette, vous voudrez avoir une grande profondeur de champ. Pour avoir une grande profondeur de champ, utilisez une petite ouverture, donc un grand nombre f, comme 16,22, etc.

D’ailleurs, un petit truc pour se rappeler que les petits nombres f correspondent à une grande ouverture et vice versa, est de penser à l’ouverture du diaphragme comme une fraction. Si on prétend que f/2 (f sur 2) est équivalent à 1 sur 2 (une demie) et que f/16 est équivalent à 1 sur seize, donc un seizième, il est plus facile de comprendre que f/16 est plus petit que f/2. Notez par contre que ce n’est qu’un exemple pour vous aider à comprendre, mais que f/2 n’est pas forcément la demi de la taille de l’objectif! 

Pour résumer :

grande ouverture = petit nombre f = faible profondeur de champ

petite ouverture = grand nombre f = grande profondeur de champ

Avec une ouverture de f/2.8 (sur la première image) les arbres à l’arrière plan ainsi que les bâtons colorés plus éloignés sont flou. Avec une ouverture de f/22 (sur la deuxième image), l’ensemble de la scène est nette.

Comment la distance influence-t-elle la profondeur de champ?

Votre objectif ne vous permet pas d’accéder à de très grandes ouverture pour avoir une faible profondeur de champ? Soyez rassuré, vous pourrez également obtenir l’effet que vous souhaitez simplement en vous approchant de votre sujet, en restant dans les limites de votre objectif pour que la mise au point s’effectue correctement. Plus vous êtes près de votre sujet, plus il y aura de flou derrière ce dernier.

Ces deux photos ont été prises à une longueur focale de 50mm, avec une ouverture de f/5.6, qui est un standard sur à peu près tous les objectifs. Cependant, la première photo a été prise à environ 5 mètres du bâton bleu, tandis que la deuxième à été prise à environ 1 mètre du même bâton. Vous remarquerez que sur la première des deux images, les arbres et les bâtons les plus éloignés sont nets, alors qu'ils sont flous sur la deuxième image.

Comment changer la profondeur de champ selon la focale de l’objectif?

La longueur focale de l’objectif, aussi communément appelée simplement «focale» fait référence à la capacité d’un objectif à «grossir» un sujet plus éloigné, comme une loupe ou des jumelles. La longueur focale s’exprime en millimètres, par exemple 10mm, 35mm, 85mm, 200mm, etc. Plus le nombre est grand, plus l’objectif peut «zoomer».

On parle de courte focale lorsque le nombre est petit, et longue focale lorsque le nombre est grand.

Le lien avec la profondeur de champ est que plus on zoom, moins il y aura de profondeur de champ (plus de flou).

Quand y pense, c’est assez logique. Nous venons de voir que de se rapprocher du sujet physiquement nous donne moins de profondeur de champ. Considérant que le zoom sert également à se rapprocher du sujet (virtuellement), le même effet s’applique.

Plus on zoom, plus la profondeur de champ sera réduite. Pour ces trois images, l’appareil photo est resté exactement au même endroit. J’ai aussi conservé exactement la même ouverture, soit f/5.6. Par contre, le fait d’utiliser différentes focales a eu un impact direct sur la profondeur de champ. Dans la première photo (prise à 24mm, la scène est nette du début à la fin. Dans celle du centre, prise à 105mm, on voit apparaitre du flou à l’arrière plan. Enfin, sur la dernière image, prise à 200mm, seul le bâton bleu est net.

Comment obtenir une faible profondeur de champ avec un cellulaire?

Si vous n’avez que votre cellulaire sur vous, ou un appareil compact, vous pouvez aussi obtenir une faible profondeur de champ en vous approchant autant que possible de votre sujet. Sur les appareils compact, en règle général, vous pouvez également utiliser le monde scène illustré par un visage (mode portrait) pour obtenir un flou d’arrière plan.

Si, au contraire, vous souhaitez avoir beaucoup de profondeur de champ, ce sera relativement simple : sur un cellulaire, la focale de la caméra est très courte et tend à donner, par défaut, une grande profondeur de champ. Sur un compact, pour s’assurer une grande profondeur de champ, vous pouvez sélectionner le mode paysage (souvent illustré par une montagne) et le tour est joué!

Pour obtenir un flou d’arrière plan avec votre téléphone cellulaire, il suffit d’approcher la lentille aussi près que possible de votre sujet. Cela causera cependant une certaine distorsion de la perspective, comme vous pouvez le voir dans cette photo de mon petit déjeuner aux avocats et sauce sriracha. Oui, j'adore manger épicé! 

Le contrôle de la profondeur de champ

Vous pouvez contrôler assez précisément la quantité de profondeur de champ que vous souhaitez avoir dans toutes les situations. Cependant, il faut garder en tête que lorsqu’on modifie l’ouverture, la vitesse d’obturation sera aussi affectée. Cela qui risque de causer des flous de bougé si votre but était d’obtenir une grande profondeur de champ. Il faut donc y porter une attention particulière et utiliser un trépied si nécessaire.

Dans quelles situations la profondeur de champ peut-elle vous aider?

Votre habileté à contrôler la profondeur de champ vous aidera énormément à isoler votre sujet principal de son environnement. En photographie de portrait, de nature ou même de sport, vous serez souvent confrontés à des environnements remplis de distractions de toutes sortes. Le fait de pouvoir accéder à une profondeur de champ réduite vous aidera à concentrer l’attention sur le sujet.

Inversement, pour des sujets comme l’architecture ou la photo de voyage, il peut être plus intéressant de montrer votre sujet dans son environnement. Ainsi, une plus grande profondeur de champ sera préférable pour avoir toute la scène bien nette. En photographie de paysages, une grande profondeur de champ est également préférable. Naturellement, ce ne sont pas des règles inviolables. Vous pouvez vous amuser et tester comme vous voulez.

Comment avoir toute la scène nette?

Il est possible d’avoir une image nette partout. Pour obtenir ce résultat, il faut utiliser une ouverture d’au moins f/11 (ou plus petite), et de faire la mise au point sur un élément qui se trouve environs au tiers de la scène.

Vous avez utilisé l’ouverture maximale de votre objectif, mais l’arrière plan est encore net. Comment ça se fait?

Les trois variable dont nous avons parlé influencent toutes la profondeur de champ. Elles s’additionnent, mais peuvent aussi s’annuler.

En effet, si vous avez un objectif à très grand angle, comme un 14mm par exemple, et que vous êtes loin de votre sujet, il y a de fortes chances que la profondeur de champ soit plutôt grande, même si votre ouverture est au maximum. 

Rappelez vous l’exemple de la focale où, à 24mm, tout était nette, même avec une grande ouverture de f/5.6. 

Avec un 200mm, même si vous avez une petite ouverture, il y a de fortes chances que le zoom réduise la profondeur de champ. Bref, si vous n’avez pas les résultats escomptés, n’hésitez pas à tester!

Bref, pour augmenter la profondeur de champ :

Réduisez votre ouverture, éloignez vous de votre sujet, dézoomez.

Pour réduire la profondeur de champ :

Élargissez votre ouverture, rapportez vous du sujet, zoomez.

Conclusion

En conclusion, la maîtrise de la profondeur de champ peut vous aider significativement à arriver à de très beaux résultats dans vos images.

Pour avoir un beau flou d'arrière-plan, il suffit d'utiliser une grande ouverture, de zoomer et/ou de vous rapprocher de votre sujet.

Si vous souhaitez avoir une grande profondeur de champ (avoir une plus grande zone de netteté), vous devez utiliser une plus petite ouverture, dézoomer, et vous éloigner de votre sujet principal.

N'oubliez pas que toutes ces conditions peuvent s'additionner, autant que s'annuler. Enfin, comme toute connaissance, vous deviendrez à l'aise avec la profondeur de champ grâce à la pratique sur le terrain!

Sur ce, je vous invite à me laisser vos impressions dans les commentaires, et n'hésitez pas à me poser vos questions!

À très bientôt, et bonnes photos!


à propos de moi

Trois ans après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!