La mise au point - Joannie Therrien

La mise au point

À elle seule, elle peut rendre un photo extraordinairement nette… ou complètement ratée. On pense parfois avoir réglé parfaitement l’appareil photo, pour finalement regarder nos images après coup et se rendre compte qu’elles sont bonnes pour la poubelle... à cause d'elle! Non maitrisée, elle peut être votre pire ennemie! Qui donc?

La mise au point!

C'est l’une des seules choses qui ne peuvent en aucun cas être récupérées au traitement après la prise de vue. Il est donc essentiel de bien maîtriser les outils à notre disposition pour ne jamais avoir de photos floues.

Mais comment?

En maitrisant les notions de mode de mise au point…et zone de mise au point!

Essentiellement, le mode de mise au point détermine à quel moment et pendant combien de temps l’appareil fait sa mise au point. La zone de mise au point, elle, détermine l’endroit où la mise au point sera effectuée. Comment ça fonctionne? Voyons voir.

Comment fonctionne la mise au point?

Avant de plonger dans le vif du sujet, il serait pertinent de savoir comment fonctionne la mise au point.

Pour faire la mise au point, il suffit d’appuyer à mi-course sur le bouton déclencheur. L’appareil photo émet alors un son ou un signal lumineux dans le viseur pour confirmer la mise au point. Il ne reste alors qu’à appuyer complètement sur le déclencheur et le tour est joué.

Mais à l’intérieur de l’appareil, que se passe-t-il?

Dans la plupart des réflex, on retrouve des capteurs de mise au point, qui sont habituellement situés au fond de l’appareil photo, perpendiculairement au capteur numérique.

Ces capteurs de mise au point utilisent les différences de luminosité, les différences de couleurs et les contours des éléments dans l’image pour déterminer à quelle distance ils se trouvent, et ainsi faire la mise au point.

D’ailleurs, s’il vous arrive un jour d’avoir un appareil photo qui a des comportements erratiques en termes de mise au point, il est possible que vous ayez besoin de nettoyer (ou de faire nettoyer) les capteurs de mise au point. Et oui! Ces capteurs peuvent accumuler de la poussière autant que le capteur numérique.

Les modes de mise au point

Les appareils photos disposent tous de plusieurs modes de mise au point, qui portent des noms différents selon les marques et modèles. Heureusement, ces différents modes ont, en générale, tous les mêmes fonctions et avantages.  Le but de ces différents modes est de permette au photographe d’indiquer à l’appareil photo si il doit suivre un sujet en mouvement, ou simplement effectuer la mise au point sur un sujet immobile.

Voici les quatre modes de mise au point les plus répandus.

Le mode de mise au point manuel

Avec le mode de mise au point manuel, le système d’autofocus de l’appareil est en vacances! En effet, vous effectuez vous même votre mise au point à l’aide de la bague de mise au point de votre objectif. Vous utiliserez probablement cette option assez rarement, sauf dans des situations de très faible lumière (en photographie de nuit, par exemple) ou dans d’autres situations plus difficiles.

Par exemple, si vous photographiez un sujet se trouvant derrière une clôture, un sujet à contre jour, ou encore en macro photographie, il serait plus avantageux d'effectuer la mise au point manuellement.

Comment? Le principe est assez simple. Il n’y a qu’à s’assurer que le commutateur de mode automatique ou manuel soit positionné sur M. Sinon, vous risquez d’endommager l’objectif. Ensuite, tournez la bague de mise au point de l'objectif, et voilà!

J’ai photographié ce hibou grand duc en captivité. Pourtant, le fin grillage de la volière est invisible. Comment? En collant l’objectif sur le grillage et en effectuant la mise au point sur l’oiseau, le grillage est devenu flou au point de ne plus être visible.

La mise au point manuelle était indispensable pour cette photo d’une clé de guitare, prise de très près.

Le mode de mise au point simple (ou ponctuel)

Ce mode de mise est point est fait pour les sujets immobiles. Pour l’utiliser, il suffit de sélectionner ce mode de mise au point dans le menu de l’appareil photo ou à l’aide du bouton désignée à cet effet sur votre boîtier.

Pour faire la mise au point, vous n’avez qu’à positionner le collimateur de mise au point sur le sujet, d’appuyer sur le bouton de déclenchement à mi-course jusqu’à ce que vous entendiez le signal sonore (ou voyez le témoin lumineux, selon les cas) puis déclencher.

Tant que vous tenez le bouton du déclencheur enfoncé à mi-course, la mise au point sera mémorisée. Si le sujet bouge entre le moment de la mise au point et le déclenchement de l’appareil, il faudra refaire à nouveau la mise au point avant de prendre la photo.

Dans le cas du skieur, le mode de mise au point simple n’est pas celui qu’il aurait fallu utiliser. Comme ce dernier a bougé considérablement entre le moment de la mise au point et le déclenchement de la photo, celui ci est devenu flou.

Le mode de mise au point continu

Le mode de mise au point continu (AF continu ou Ai Servo) est conçu pour les sujet qui se déplacent rapidement dans la scène, particulièrement en terme de distance par rapport à l’appareil photo.

Lorsque vous utilisez ce mode de mise au point, l’appareil photo suivra le mouvement du sujet et ajustera continuellement la mise au point en temps réel, pour vous assurer une photo bien nette.

Tant que vous gardez le bouton du déclencheur enfoncé à mi-course, l’appareil photo suivra le sujet. 

Même si la cavalière et sa monture se sont approchés de moi pendant leur parcours, la mise au point est restée impeccable grâce au mode de mise au point continu.

Il y a par contre un désavantage majeur à utiliser ce mode de mise au point. Si vous photographiez un sujet immobile, mais qu’il y a des éléments de décors qui bougent devant votre sujet, l’appareil peut confondre à tort ces éléments du décors pour votre sujet et ainsi ruiner votre mise au point juste avant le déclenchement.

Ici, le sculpteur bougeait très peu en relation avec l’appareil photo. Le mode de mise au point simple aurait très bien fonctionné dans ce cas-ci. Par contre, comme la mise au point continue était activée, la dame qui est passée devant l’appareil alors que je recadrais ma photo a fait changer la mise au point...

Le mode de mise au point automatique

Le mode de mise au point automatique peut se nommer AF automatique ou Ai Focus selon les modèles de caméras. Dans ce mode de mise au point, l’appareil fera généralement la mise au point comme si le sujet était immobile.

Cependant, si l’appareil photo croit percevoir un mouvement du sujet, il changera automatiquement son mode de mise au point pour suivre le sujet.

En photographie de sport, cela peut-être très utile. Par exemple, si vous photographiez une partie de baseball et que vous ne savez pas à quel moment le joueur frappera la balle et commencera sa course vers les bases, il pourrait vous aider à éviter une photo floue, ou de rater une partie de l’action si vous devez prendre le temps de changer entre la mise au point simple ou continue.

Pourquoi ne pas simplement garder l’appareil en AF automatique (ou Ai focus) en tout temps? Parce que comme le mode de mise au point continue, celui ci peut vous causer bien des ennuis si vous photographiez un sujet immobile, mais devant lequel il y a du mouvement. N’oubliez pas que l’appareil photo n’est pas doté d’intelligente et peut se tromper!

Pour aller plus loin

Il existe une autre façon d’effectuer la mise au point qui peut s’avérer beaucoup plus simple et efficace que de passer par le bouton du déclencheur. Cette technique s’appelle la mise au point sur le bouton arrière, ou « back Button focusing ».

L’idée derrière ce concept est de séparer l’activation de la mise au point du déclenchement de l’appareil.

Mais pourquoi faire?

Lorsque vous utilisez le mode de mise au point simple pour un sujet immobile, le fait de tenir le bouton du déclencheur à mi-course mémorisera la mise au point jusqu’à se que vous déclenchiez. Mais, aussitôt que la photo est prise et que vous lâchez le bouton du déclencheur, vous serez forcé de refaire une mise au point pour prendre une autre photo.

C’est pourtant inutile de refaire la mise au point si ni vous, ni votre sujet n’avez bougé, mais que vous avez simplement modifié votre cadrage!

Avec la mise au point faite avec le bouton arrière, vous n’avez qu’à toucher ce bouton sans le tenir enfoncé, et ensuite déclencher. Tant que vous ne retouchez pas au bouton de mise au point, celle ci restera exactement la même.

Au autre avantage significatif de cette méthode est le fait de pouvoir utiliser le mode d’autofocus continu en tout temps.

Normalement, pour un sujet immobile, il faut utiliser le mode de mise au point simple pour éviter qu’un mouvement devant le sujet entre la mémorisation de la mise et point et le déclenchement cause une photo floue.

Cependant, ce problème est annulé avec le bouton arrière, puisqu’on peut, même en mode continu, mémoriser la mise au point sur le sujet, lâcher aussitôt le bouton de focus pour éviter que l’appareil suive quoi que ce soit, puis déclencher l’esprit tranquille.

Bref, la mise au point sur le bouton arrière a tous les avantages du mode automatique, sans les inconvénients!

Les zones de mise au point

Nous avons parlé des différents modes de mise au point ainsi que de leurs principales utilisations, leurs avantages et leurs inconvénients. Mais il n’y a pas que la façon de faire la mise au point qui entre en ligne de compte pour avoir une photo nette. Il y a aussi l’endroit où la mise au point se fera qui a une très grande importance.

Sur l’appareil photo, vous pouvez choisir l’endroit où la mise au point sera effectuée, avec autant de précision que vous le désirez, selon votre sujet. 

Dans les exemples suivants, j'ai utilisé des images des différentes options de zones de mise au point qui sont propres à Canon. Toutefois, ces options existent aussi sur les appareils d'autres marques, et les symboles s'y rattachant sont très semblables.

AF point sélectif

La fonction de zone de mise au point nommée « point sélectif » s’explique d’elle même.

Avec cette option, vous pouvez manuellement choisir un seul point précis parmi les points de focus que vous voyez dans le viseur.

Ceci vous permet de faire votre mise au point et de prendre votre photo sans avoir à recadrer. Le mode point sélectif vous permet beaucoup plus de précision et est idéal pour les portraits ou les sujets immobiles.

AF zone dynamique (ou extension du collimateur)

Cette option peut s’avérer très utile lorsque vous photographiez des sujets qui peuvent bouger de façon imprévisible.

Avec cette option, l’appareil effectuera la mise au point à l’endroit déterminé par un seul point, mais se servira également des points voisins si le sujet sort du point déterminé.

Selon les marques et modèles d’appareil photo, vous aurez plus ou moins d’options quant au nombre de points avoisinants que vous souhaitez que l’appareil tienne en compte. 

AF zone groupée (ou zone AF)

Avec ce mode d’auto focus, l’appareil photo effectue la mise au point à l’aide d’un groupe de points, plutôt qu’un seul.

L’avantage de ce mode est que, comme l’appareil analyse la scène de façon plus large, il identifie plus facilement le sujet dans son ensemble et ainsi prévient que ce soit l’arrière plan, plutôt que le sujet, qui soit net.

Ce mode peut aussi s’avérer utile dans les situations où vous avez un sujet en mouvement relativement petit dans votre image et qu’il vous est difficile de le suivre avec un seul point.

Cependant, il peut y avoir des erreurs si l’appareil croise un sujet plus près que le sujet principal de votre photo.

AF zone large

L’option AF zone large se rapproche beaucoup de l’option de zone automatique. Cette option est toutefois plus précise que l’option de zone automatique puisqu’on limite la zone à seulement une portion de la zone totale de mise au point possible.

AF zone automatique (ou AF à sélection automatique)

Avec ce mode, l’appareil photo décide lui même dans quel zone se trouve votre sujet et effectue la mise au point sur ce dernier. Ce mode peut performer relativement bien tant qu’il n’y a pas d’autre éléments entre l’appareil photo et le sujet.

Quelques conseils pour vous simplifier la vie

Mais avec tout cela, comment savoir quel mode ou quelle option choisir? Je vous comprend, la mise au point est un sujet assez complexe. Ceci dit, voici mes conseils pour vous simplifier la vie.

Pour les sujets immobiles (portraits, paysages, architecture, etc), je vous conseille d’utiliser le monde d’autofocus simple (ou ponctuel) avec l’option de zone à un seul point.

Si vous avez affaire à des sujets en mouvements (par exemple des enfants qui courent, des photos de sports, des animaux, etc), utilisez plutôt le monde AF continu avec l’option de zone dynamique (ou groupée si votre appareil n’est pas pourvu de cette option).

Si vous avez des sujets qui bougent, puis arrêtent, puis bougent à nouveau, le mode d’autofocus automatique pourrait vous aider à maximiser vos chances de saisir l’instant dans une photo bien nette, si vous n’avez pas le temps de changer d’un mode à l’autre.

Lorsque vous serez plus expérimenté, n’hésitez pas à explorer la fonction de focus sur le bouton arrière pour encore plus de flexibilité.

Pour terminer

Ouf! La mise au point était un morceau plutôt costaud! Par contre, je souhaite de tout coeur que cet article vous aura aidé à mieux comprendre la différence entre un mode de mise au point et une zone de mise au point. Nous avons vu que les modes de mise au point déterminent si l'appareil doit suivre le sujet, enregistrer une seule fois la mise au point, ou un mélange des deux.

Les zones de mise au point, elles, vous permettent de choisir à quel endroit la mise au point devrait se faire, que ce soit sur un point spécifique, plusieurs point, ou une zone complète.

J'ai aussi brièvement abordé une façon de faire la mise au point plus avancée : la mise au point sur le bouton arrière. cette méthode permet de séparer la mise au point du déclencheur pour plus de flexibilité.

Enfin, j'ai terminé l'article en vous donnant des trucs pour vous simplifier la vie lorsque vous devez choisir votre méthode de mise au point.

Maintenant que vous connaissez les termes relatifs à la mise au point ainsi que toutes ses possibilités, n’hésitez pas à approfondir votre connaissances par la pratique! Trouvez ces modes dans le manuel d’utilisation de votre caméra et testez les! Vous deviendrez un pro de la mise au point en un rien de temps!

Sur ce, je vous invite à laisser vos impressions et questions dans les commentaires!

À la prochaine, et bonnes photos!


à propos de moi

Trois ans après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!