Comment ajouter de la netteté avec Lightroom! - Joannie Therrien

Comment ajouter de la netteté avec Lightroom!

Ça nous est tous déjà arrivé de souhaiter avoir des photos vraiment nettes, avec les contours aussi tranchants qu’une lame de rasoir.

Mais, on rencontre souvent plusieurs défis lorsque vient le temps d’ajouter de la netteté. Comment faire? Quelle est la meilleure façon de faire pour avoir un beau résultat naturel? 

Aujourd’hui, je vous montre comment y arriver grâce à Lightroom! Vous allez voir que son module de développement nous donne de très bons outils pour ajouter de la netteté.

Pour y arriver, on va se baser sur l’outil de netteté qui se cache dans l’onglet Détails du module de développement. Prêts? C’est parti!


Les erreurs à éviter lors de l’ajout de netteté 


Évidemment que les photos nettes sont plus intéressantes que les photos floues, ça ne fait aucun doute.

Alors, on est tous intéressés par l’idée de rendre nos photos ultras nettes dans différents logiciels de traitement comme Lightroom et Photoshop.

Mais, on peut se retrouver avec certains problèmes si on ne fait pas assez attention.

Par exemple, il arrive souvent qu’on y aille un peu trop fort, ce qui a tendance à rendre les images trop texturées.

On voit aussi apparaître des espèces de halos plus pâles au niveau des contours de l’image.

Il arrive aussi que le fait d’ajouter de la netteté va aussi accentuer le bruit dans la photo.

Le pire est quand on  ajoute de la netteté à une photo qui avait déjà été prise avec un iso élevé, parce que dans ces cas-là, le bruit est vraiment très accentué.

On peut aussi, à l’occasion, voir les lignes droites plus fines devenir comme des escaliers, et les photos qui deviennent pixellisées. Bref, avec l’ajout de netteté comme avec la consommation d’alcool, la modération a meilleur goût! 


Pourquoi ajouter de la netteté avec Lightroom? 


Lightroom vient avec plein d’outils très pratiques pour ajouter de la netteté à vos photos, facilement et rapidement, dans l’onglet Détails du module de développement.

Cet outil ressemble beaucoup à l’outil unsharp mask (ou renforcement), mais en mieux, parce qu’il nous donne plus de contrôle sur la façon exacte d’ajouter de la netteté.

L’avantage d’utiliser Lightroom est que vous pouvez facilement appliquer la même netteté à une série complète d’images en seulement quelques clics.

En plus, le faire dans Lightroom est non destructif, c’est-à-dire que vous pourrez facilement annuler ce que vous avez fait si jamais vous changez d’avis, en autant que vous n’ayez pas fait d’autres retouches dans Photoshop par la suite.

Enfin, vous pouvez aussi créer un paramètre prédéfini d’ajout de netteté que vous pourrez ensuite ajouter à toutes vos photos lors de l’importation, ce qui vous fera sauver beaucoup de temps. 


Quels réglages utiliser pour ajouter de la netteté dans Lightroom?


Maintenant que je vous ai convaincu que Lightroom était une excellente option pour ajouter de la netteté à vos photos, je vais vous montrer comment le faire sur vos images.

Je vais utiliser une de mes photos comme exemples, mais je vous conseille de suivre avec votre propre photo en même temps pour vous exercer.

Premièrement, une fois dans Lightroom, appuyez sur le raccourci clavier D de votre clavier pour accéder au module de développement.

Zoomez ensuite dans votre photo pour la voir à 100%. Vous pouvez le faire en appuyant sur la barre espace. Si cela ne fonctionne pas, vérifier que vous avez appliqué la bonne échelle dans la fenêtre de navigation qui se trouve en haut du panneau de gauche.

Ensuite, dans le panneau de droite, défilez vers le bas jusqu’à arriver à l’onglet détails. Si vous ne voyez rien, cliquez sur le triangle à droite pour ouvrir cet onglet.

Vous allez voir 4 différents curseurs que vous pourrez utiliser. Voici leur utilité.


Le curseur de gain


Le curseur de gain sert à décider de la quantité de netteté à appliquer. Lorsque le curseur est à zéro, cela signifie qu’il n’y a pas d’ajout de netteté.

Plus le chiffre augmente, plus il y a de netteté d’ajouté.

Personnellement, je mets souvent ce curseur entre 50 et 60 par défaut, mais il arrive que j’en mette plus ou moins selon si j’ai du bruit dans mes images ou non.


Le curseur de rayon

Le curseur de rayon sert à déterminer en quelque sorte de quelle largeur vous voulez appliquer la netteté.

Par exemple, si vous utilisez un rayon de 1, cela veut dire que Lightroom va appliquer la netteté à raison de 1 pixel autour des lignes de votre image.

Si vous allez jusqu’à 3, qui est le maximum, vous allez ajouter 3 pixels au niveau des contours, ce qui va être un peu trop intense. Je vous suggère de rester autour de 1, voir 1.5 au maximum.


Le curseur de détail


Le curseur de détail vous permet de contrôler à quel point Lightroom va ajouter de la netteté aux détails fins de votre photo.

Si la valeur de détail est à 0, cela signifie que la netteté va être appliquée seulement aux contours les plus marqués, tandis qu’à 100, même les plus petits détails seraient touchés.

Essayez de rester en bas de 50 pour garder le bruit au minimum.

Le curseur de masquage

Le curseur le plus intéressant est probablement le curseur de masquage. Cet outil vous permet d’être vraiment précis pour déterminer ce qui sera touché ou non par la netteté.

En fait, le masquage sert à cacher certaines parties de la photo pour qu’elles ne soient pas touchées par l’ajout de netteté.

Par exemple, pour un portrait, vous pourriez vouloir ajouter de la netteté pour les contours du visage, les sourcils, les cils, les yeux, les lèvres, mais pas tous les pores de peau.

Ou, si vous avez un sujet sur un fond flou, appliquer de la netteté partout va créer du bruit dans les zones floues.

Mais, avec le masquage, vous pouvez l’éviter facilement.


La fonction cachée de Lightroom : la touche ALT ou OPT

Même quand votre image est à 100%, il peut être difficile de vraiment bien voir l’effet de l’ajout de netteté dans votre photo.

Mais, si vous appuyez sur la touche alt sur PC ou opt sur mac, en même temps que vous utilisez les curseurs, vous verrez exactement l’effet sur votre photo.

Par exemple, si vous le faites avec le curseur de rayon, vous allez bien voir l’effet sur votre photo. Si on monte le curseur à 3, vous allez vous que la photo a beaucoup de halos blancs au niveau des contours.

Avec les curseurs gain et de détail, vous allez aussi voir votre photo sur un fond gris pour mieux percevoir la différence.

Pour le curseur de masquage, c’est un peu différent avec la touche alt ou opt.

En fait, un peu comme les masques dans Photoshop, ce qui est noir est caché et ce qui est blanc apparaît.

Donc, lorsque le curseur de masquage est à zéro, vous allez voir des éléments blancs un peu partout dans la photo.

Mais, plus vous allez bouger le curseur vers la droite, plus il y aura de parties noires, et donc des parties qui n’auront pas d’ajout de netteté. 


La netteté de sortie, c’est quoi?

La netteté de sortie dans Lightroom est faite pour rajouter de la netteté lorsque vous exportez votre photo en dehors de Lightroom.

Vous vous demandez certainement pourquoi il serait nécessaire d’ajouter de la netteté à une photo que vous venez de rendre plus nette.

En fait, si vous exportez votre photo en taille réelle, vous n’avez pas besoin d’activer la netteté de sortie.

Je vous recommanderais même de la laisser décochée.

Mais, si vous devez redimensionner vos photos en plus petit pour le web, les photos ont tendance à perdre un peu de netteté. Vous pouvez donc l’activer en mettant l’option netteté pour écran à faible.

Allez-y avec parcimonie, parce que cette fonction n’est pas aussi précise que les outils du module de développement et l’image va devenir plus nette dans l’ensemble. 


Conclusion

Bref, dans cet article, je vous ai montré comment bien utiliser l’onglet détails du module de développement.

On a vu comment les 4 curseurs fonctionnent, ainsi que leurs principaux avantages.

Grosso modo, j’utilise pour la plupart de mes photos, un gain d’environ 50 à 60, un rayon de 1 à 1.5, le détail autour de 50 au maximum et le masquage varie selon les photos. Évidemment, c’est à titre de référence seulement, mais vos photos pourraient avoir besoin de plus ou moins selon les situations. 

Sachez aussi que ce tutoriel a été pensé plutôt pour les photos normales qui ont besoin d’un léger ajout de netteté. Mais, si vous avez une photo qui est vraiment floue, il se peut que vous n’arriviez pas à la corriger avec Lightroom.

Sur ce, n’hésitez pas à me laisser vos questions et vos impressions dans les commentaires!

À bientôt et bonnes photos! 


à propos de moi

Trois ans après la fin de mes études en photo, je suis toujours aussi passionnée. J’ai pratiqué la photographie dans de nombreux créneaux, du portrait à l’événementiel en passant par l’immobilier, la mode, le mariage, les bals de finissants et la photographie scolaire. J’ai été publiée sur des sites d’actualité musicale, en plus de photographier pour des catalogues de vêtements, de faire vendre des maisons, de travailler dans un studio de portrait et de photographier les élèves du primaire et du secondaire dans tout le Québec. Maintenant, je souhaite partager ma passion avec le plus grand nombre, afin que la photographie devienne accessible à tous et qu’elle vous fasse sentir aussi vivant que moi!